L A R K H I L L

Intrigue #1 ... Douce Trahison
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des émoticones ont été ajoutés à la liste dans la catégorie Divers.
Zack Ryan Tollins nous quitte... Bonne chance à toi pour la suite !

Partagez | 
 

 Flagrant délit {{ RYDE }}

Aller en bas 
AuteurMessage
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Flagrant délit {{ RYDE }}   Jeu 30 Avr - 21:03

    Ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait humer sereinement la pureté du vent frais nocturne qui laisse, face à lui, se dresser une lune bienveillante, astre reflétant l'infinie beauté que peut avoir la nature, l'au-delà de notre Terre. Ses rayons d'argents se posés délicatement sur le doux visage à cet instant devenu enfantin de Rosemary. Elle aimait la nuit, elle adorait cela plus que tout au monde. Mis à part lorsqu'elle dormait. Dormir n'était pas son fort. Cauchemars, insomnie, non, elle préférait de loin s'évader et partir à l'encontre de cette fraîcheur que procurait la nuit. C'était comme un bain d'air frais pour ses idées, même si, quitté cet endroit, elles redevenaient très rapidement brouillées. En général, c'était une fois que tout le monde dormait qu'elle montait jusqu'en ces lieux. C'était un endroit interdit, tout comme tout ce qui se trouvait à l'étage lui permettant d'accéder au toit. Cependant, ce n'était pas une phrase écrite dans un règlement ou des sermons prononcés, répétés par trois personnes sur des tons agresseurs qui allait lui passer l'envie de se prendre au risques d'être assise là, sur ces tuiles mal rangées. Cette façade était cachée, depuis cette dernière, on ne pouvait que contempler la beauté du parc de l'orphelinat, toujours bien entretenu, et au loin l'horizon dessinée par l'océan Atlantique qui longeait la ville.

    Ce qui était beau aussi, c'était cette douce musique que lui susurrait le vent aux oreilles. Elle n'était pas frileuse, enfin, pas dans ces moments de calme et de solitude. Sur ses épaules, Mary avait tout de même déposé une petite laine qu'elle avait trouvé dans ses affaires. Mais même si elle aurait eut froid, pour rien au monde elle ne se serait empêché ou angoissé pour cette petite expédition. Elle n'allait pas sur les toits tous les soirs, mais cela lui arrivait au moins deux ou trois fois par mois, facile. Elle aimait tellement ce lieu... Dommage que les planches qui y mènent son vieilles et qu'elles craquent juste sous les yeux endormis des surveillants qui étaient là. Ils se levaient au moindre bruit, suspect ou non, ils étaient très vifs dans ce genre de cas. Ils ne toléraient aucun écart. Ils allaient même, une fois réveillés, faire une ronde dans le quatrième étage. Cela dit, Rosemary parvenait toujours à échapper à leurs regards lorsqu'ils s'aventuraient sur le toit. Elle était discrète et cela ne serait que malchance si un jour elle se faisait prendre à son jeu. Elle soupira. Ce n'était pas de l'ennui qu'elle ressentait, mais enfin un peu de bonheur. Elle était bien ici, cela était indiscutable, c'était son moment préféré ! La jeune fille ne pensait à rien ici et se laisser juste aller au flots du vent, n'ayant dans sa tête que quelques pensées délicates, des rêves qu'elle imagine réalisés, de simples pensées, des pensées normales que tout le monde pourrait avoir. Enfin un peu de banalité !

    Tout semblait calme ce soir. Pas un bruit dérangeant, pas un nuage en vu, tout était parfait. Sûrement même trop parfait ! Mary se laissa s'allonger sur les tuiles froides tout en laissant ses mains longer son corps, de part et d'autre d'elle. Elle regardait les constellation, presque souriante. Elle était si bien... Elle osa même penser que rien ne pouvait briser cet instant si précieux ! Même pas un... Jeune homme ? Quelqu'un, par le plus grand de ses désespoirs, était arrivé sur le toit, ce soir, à cette heure, maintenant, alors qu'elle se jurait que rien ne pourrait venir la troubler ici ! Elle n'eut pas le temps de regarder comment il était, en fait, tout alla très vite... Par peur que ce soit un surveillant, Rosemary s'était mise sur le côté, cependant, elle calcula assez mal son coup et elle dût se redresser pour ne pas perdre équilibre. Mais en remarquant que ce n'était pas un surveillant, elle voulut s'approcher de la personne afin de lui régler ses attentes rapidement avant de reprendre sa contemplation de ciel étoilé tranquillement, cela dit, elle marcha sur une tuile mal fixée qui partît du toit en l'amenant dans sa course. Elle était tombée sur le ventre et glissa du toit. Par chance - ou non - l'intrus parvint à aller vers elle à une vitesse qu'elle ne réalisa pas et détail auquel elle ne prêta qu'une très minime importance. Elle s'accrochait à la gouttière de sa main droite qui n'allait pas tarder à céder alors que sa main gauche avait été attrapée par le jeune homme.

    - Mais merde ! Qu'est-ce que tu fous ici !! Oui, il y avait de quoi s'énerver ! Elle s'était trouvée un endroit tranquille, mais non, il fallait toujours que quelque chose, ou quelqu'un, vienne gâcher son plaisir, le peu de plaisir qu'elle pouvait avoir dans la vie ! La solitude ne lui suffisait qu'un temps, il lui fallait un lieu où elle pourrait reposer sa conscience, là où elle se dénuderait de toutes ses pensées, ses débats interactif que envers elle-même. Elle avait besoin de se recule en plus que la normal, cela lui était presque vital. Mais avec une telle réplique à la place d'un bonsoir ou même d'un aux secours, cela ne m'étonnerait pas qu'elle soit en train de vivre les dernières secondes de sa vie... Bien que par principe jamais je n'aurais osé la laisser tomber de quatre étages, rien n'empêchait cette personne de le faire, après tout ! Mais il est vrai que cela serait une bien triste fin. Non pas par la perte d'une personne, mais par le simple fait qu'en cette soirée, ce n'était qu'un début qui naissait.

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Ven 1 Mai - 20:14

    Dormir ? Est-ce que c'est une chose simple ? Je ne me souviens plus. Car moi, en tant qu'esprit, conscience, enfin tout ce que vous voulez, je ne dors pas, c'est une chose qui met tout à fait impossible, car déjà, je ne peux pas fermer les yeux à ma guise, donc bon. Mais pensez-vous également que j'influence le jeune homme qui partage son corps avec moi ? Ryde est un insomniaque, un jeune garçon tout à fait incapable de dormir, et sachant que son corps est comme une batterie, si il se sent fatigué ou à plat, il n'a qu'a piquer l'énergie d'un appareil où tout simplement faire une chose qu'on interdit de faire un enfant, mettre ses doigts sur une prise électrique. C'est assez comique de se dire qu'un garçon, comme ça, dans sa chambre, dans un couloir, n'importe où, va se mettre à poser ses deux index de chaque main sur une prise et que deux secondes plus tard, il va complètement péter la forme. Il faut dire aussi qu'il se décharge quasiment à l'improviste à chaque fois et qu'il faut faire avec les moyens du bords. Oui, donc, je vous laisse imaginer que son pouvoir n'est pas le plus discret au monde...

    Bon donc bref, ce petit discours était censé vous mettre l'eau à la bouche sur ce personnage magnifique et mystérieux... Trompez de texte, excusez moi. Je disais donc, ce monologue (oui, car c'en est bien un...) que je vous faisais était fait pour mettre en avant la présence du garçon sur le toit. Premièrement, pour échapper aux surveillants, le garçon avait du usé de son deuxième pouvoirs, que je lui ai moi même transmis en faisant partie de son corps, qui est une vitesse tout à fait surhumaine. Le genre de truc que tu regardes à gauche que déjà la personne se trouve à droite, et que quand tu regardes à droite, la personne est déjà à gauche... Il faut bien passer sous le nez de ses pions sans se faire remarquer, donc, hop, on coure à fond mine de rien et le tour est joué, ils n'ont sentit qu'un petit courant d'air et il n'ont pas du tout percuté qu'un élève venait de leur passer sous le nez. Malheureusement, même si c'est technique et ce magnifique pouvoir est très pratique, il est un tant soit peu incompatible avec son pouvoir d'origine, qui est la maîtrise de l'électricité. Et oui, ça le laque, ça le met complètement à plat.

    Ensuite, tout se passa extrêmement vite, sauf pour moi bien entendue, car moi, j'ai tout à fait mon temps de réfléchir, je n'ai pas à penser en même temps à des actes ou des gestes. Non, pour moi, tout cela avait été très clairs, la jeune fille tout d'abords décaler sur le côté, pensant sûrement que Ryde était un surveillant, pour ensuite venir vers lui, là, je ne sais pour quel raison, mais, malchance, voilà qu'une tuile s'échappe de son compartiment et dégringole, faisant glisser la demoiselle avec elle. Ensuite, Ryde, plus par réflexe, parce qu'il n'avait rien capté du tout, même pas que c'était une fille qui était en face de lui, avait utilisé son pouvoir pour la seconde fois et lui était venue en aide en la rattrapant au dernier moment. Pour ensuite se faire disputer. Alors là, au moment où il tenait seulement la jeune fille par le poignet, celle-ci à moitié au dessus du vide tout de même, il prit conscience de ce qu'il avait fait. Lui ? Aider quelqu'un ? Possible ? Ryde, aider et quelqu'un était des mots impossibles à placer dans une phrase positive. Ryde afficha un air franchement mauvais et lacha son emprise sur le poignet de la jeune fille. Surtout qu'il était à plat et donc que ses forces n'étaient qu'à la moitié de leur puissance. Détaillant ensuite rapidement le visage de la jeune femme, il tilta enfin qu'il la connaissait. Pourquoi tomber sur elle dans un moment pareil... Quel était son nom déjà ? Voilà les pensées du garçon, à chaque fois que l'un des deux faisait une connerie, on pensait tout de suite qu'il était complice, pourquoi ? Le fruit du hasard et le fait de tomber toujours au mauvais moment au mauvais endroit. Inspirant à fond, il utilisa les dernières forces qu'il lui restait pour la hisser, sans aucune délicatesse, et la poser, toujours sans aucune délicatesse, sur le toit.

    « Rosemary... Toujours là où il ne faut pas... »

    Comment qualifier la relation qu'il entretenait avec elle ? Eh bien, d'un point de vue extérieur, c'est à dire par une autre personne que moi, eh bien, on pourrait plutôt penser qu'il ne l'aime pas franchement. Car il est avec elle comme il est avec tout le monde, voir même un brin plus méchant si c'est possible. Mais pour moi, personne intérieur à son esprit, il est dans la confusion la plus total. Sachez tout de même, qu'aimer, ou apprécier, reste une chose impossible pour lui pour l'instant, il n'en à pas la volonté, ni la force, et il n'est surtout pas prêt.

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Sam 2 Mai - 8:43

    Jamais un moment de paix ne pourrait être respecté jusqu'au bout. Il avait fallut que cet énergumène vienne troubler le calme dont s'était entourée Mary ! Dans la pénombre de cette nuit, elle ne put que décerner les formes de la personne qui était venue la déranger, elle aurait put en voir plus si cette tuile n'avait pas fait des siennes ! Et ce n'était pas suspendue dans le vide au quatrième niveau qu'elle allait pouvoir prendre le temps de savoir qui était la personne en question, mais elle de part la rapidité de réaction du personnage, elle devina facilement de qui il s'agissait... Oui, c'était un réflexe inhumain de rattraper quelqu'un dans sa chute au dernier instant ! Et d'après elle, qu'une seule personne pouvait se déplacer aussi vite, Ryde Reynolds. Elle l'avait rencontré par hasard, un jour où tout semblait n'être que routine... Mais ce jour-là, Rosemary eut la malchance de rater l'une des marches des escaliers en les descendant et tomba, embarquant dans sa chute Ryde qui descendait lui aussi, juste devant elle. Un surveillant qui passait dans le hall leur demanda sévèrement si cela les amusait et les convia courtoisement de faire le ménage de tout le rez-de-chaussée le soir qui venait. A l'instant, Mary voulut expliquer qu'elle avait juste raté une marche et que le garçon n'y était pour rien, cependant, avant qu'elle ne termine son mais, le surveillant lui déclara qu'il n'y avait pas de mais à cette histoire.

    Elle se souviendra toujours du regard noir qu'elle avait lancé à ce surveillant car au même instant, elle avait senti le même regard se poser sur elle. La jeune fille tourna la tête et ses hypothèses furent fondées... Le jeune homme en question était tout aussi haineux envers elle qu'elle ne l'était envers l'incompréhension du surveillant. Ne se laissant pas prendre par pitié ni influencer par la haine, elle lui rendit ce regard qu'elle avait adressé au surveillant parti. Ils croisèrent leurs chemins sans dire un mot, le regard suffisait. Le soir donc, ils firent le ménage, chacun de leur côté. Mary ne lui donna aucun pardon, ils se regardaient à peine et lorsque leurs yeux se croisaient, ils étaient hostiles. Trois jours après, Rosemary marchait dans un couloir et elle senti un petit courant d'air avant de se sentir projeter par une force invisible. Elle se cogna contre le mur et tomba par terre. En face d'elle se trouvait Ryde, par terre lui aussi.

    - Et tu peux pas faire attention où tu vas ?!
    - Parce que toi tu regardes où tu mets les pieds dans les escaliers ?!!

    Se levant tous les deux, ils commencèrent à se bagarrer. Mais avant que les dégâts ne soient plus que de petits bleus, deux garçons vinrent les séparer. Des regards mauvais puis chacun reprit sa route. En repensant à cela plus tard, Mary en avait sourit. Oui, elle trouvait cela comique qu'en deux rencontres ce soit à chaque fois aussi... Tendu. Le pire dans tout cela est que ce n'est jamais un fait exprès ! Quoi que, après tout, elle n'est pas dans sa tête, si cela se trouve, il a fait exprès de lui foncer dedans pour se venger des heures d'intérêts généreux qu'il avait prit par sa faute... En tout cas, cela peut paraître idiot et insensé mais elle pourrait finir par l'apprécier bien qu'elle ne trouva que des mots durs pour leur troisième rencontre...

    - mais merde ! Qu'est-ce que tu fous ici !! Ce n'était pas une question, mais un reproche. A sa place, pour avoir dit cela alors que sa vie était entre les mains de son interlocuteur, je l'aurais lâchée...

    D'ailleurs, c'est ce qu'il fit lorsqu'il entendit ses mots, cependant, il la rattrapa au dernier instant, lorsqu'il découvrit qu'il s'agissait de Rosemary. Après un instant de latence, il la hissa sur le toit, sans douceur, bien au contraire. Cela donna un élan qui le fit tomber en arrière et elle sur lui. Elle se dégagea le plus rapidement possible, comme s'il avait la peste. Elle soupira et mit sa tête dans ses mains. Pourquoi fallait-il que ce soit Ryde qui vienne ici ? Personnellement, cela ne m'étonne pas, ils étaient un peu pareils, la même envie de s'éloigner le plus possible des autres et de leur simplicité d'esprit. Et puis, lui aussi, il ne dormait pas beaucoup, voir même à l'extrême, il ne devait pas dormir du tout ! Cela faisait qu'en cette nuit, pour s'éloigner et se rapprocher du ciel, comme Mary, il pouvait avoir pensé la même chose : aller sur le toit.

    - Rosemary... Toujours là où il ne faut pas...
    - J't'en pose des questions ? J'étais tranquille moi avant que tu ne débarques ! Lui lança-t-elle en relevant la tête.

    L'envoyer balader était un réflexe qu'elle ne pouvait pas contrôler et qu'elle ne regrettait pas. Elle n'était pas dupe, elle savait qu'ils s'entendraient bien s'ils ne tombaient pas dans des situations désastreuses à chaque fois qu'ils se voyaient, cependant, elle préfère que ce soit ainsi, elle n'a pas besoin de personnes de qui se soucier. Elle avait Pandora, Walter, un peu Rebecca, et cela lui suffisait amplement ! Et encore, elle sentait que ça n'allait pas tarder à déborder avec Walter alors la jeune fille voudrait stopper les frais. Et puis qu'est-ce que Ryde pourrait lui apporter de plus que des ennuis ? Une pensée qu'elle se ressassait afin de se persuader de ne pas changer d'avis sur lui. Chose qui, elle le sait, risquerait d'arriver si elle ne fait pas attention.

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Sam 2 Mai - 11:28

    Le garçon avait regardé avec une curiosité extrême au bords du toit. Houlà, quand même quatre étages, vous imaginez un peu si il l'avait laisser tomber ? Est-il insensible au point de laisser mourir quelqu'un sous ses yeux alors qu'il aurait pu aider cette personne ? Personnellement, je crois oui, il en est tout à fait capable. Alors pourquoi l'avait-il aider ? HA ! Une chose qui n'était pas arrivé depuis longtemps, le caractère lunatique du garçon s'était mis en marche ! Il était arrivé très calme, et il était déjà en train de s'énerver parce qu'il ne comprenait pas pourquoi il l'avait aider. Il ne l'avait pas laisser tomber du haut du toit... Je dois dire qu'étudier le comportement et la vie de ce jeune homme est une chose tout à fait intéressante. Il est complexe, et change d'avis tout le temps, on ne fait pas plus imprévisible. Mais en fait, c'est tout simplement un garçon qui ne connaît ni l'amour, ni l'affection... Je serais d'autant plus attentif quand une personne sera comme ça avec lui, car je suis sûr qu'il ne saura pas comment réagir.

    « Eh ben, t'es mignonne et tu vas être tranquille ailleurs maintenant ... »

    Il amena sa main à son visage, pinçant les arrêtes de son nez, comme pour tenter de se calmer. Il ne supportait pas son comportement, et non seulement il n'aimait pas avoir sauvé quelqu'un, mais il ne supportait pas non plus ne pas savoir ce qu'il pensait de la jeune femme. Il était incapable de se faire une idée de ce qu'il pensait d'elle. Tout ceci car il était incapable d'apprécier quelqu'un... Pinçant les arrêtes de son nez, il souffla et ferma les yeux, tentant à la fois de se calmer mais aussi de réfléchir. Oubliant le lieu où il était, la présence de la jeune femme.

    Puis, soudain, sans prévenir, il se laissa choir sur les tuiles, s'asseyant, il avait les jambes légèrement pliées, et il prenait son visage entre ses mains, franchement de mauvaise humeur. Il commença à parler sans pour autant être compréhensible. A vrai dire, il était en train de se plaindre, mais surtout, il était complètement vidé, il avait usé deux fois de son pouvoir, il n'avait plus aucune énergie dans le corps, pas la moindre trace d'électricité, comment pouvait-il tenir maintenant ?

    « Rah, j'suis à plat... »

    Il prenait pas vraiment attention à la jeune fille. Et quel idiot, il n'avait pas penser à prendre son I-pod ou son portable, une bonne source d'énergie qui vous suit partout, enfin presque vu que ses poches étaient des plus vides. Alors là, vraiment, il n'avait pas du tout assuré, mais alors là vraiment, il aurait du y penser, moi personnellement, j'y avais pensé, je pense à tout, de toute manière je ne sais rien faire d'autre... Au tout début, c'était assez étrange de se dire que je ne pouvais rien faire d'autre, je n'ai jamais vraiment essayé à contrôler son corps. Et puis, étant une femme, enfin quand j'avais encore un corps, eh bien, je ne pourrais jamais vraiment être au top dans un corps de garçon. Et, j'ai toujours été du genre respectueuse, je respecte donc que ce corps ne soit pas le mien, et qu'il ne le sera jamais...

    Pensez-vous que le garçon ait honte de se trouver dans un tel état face à la jeune femme ? Vous avez tout à fait raison si vous pensiez que le réponse était positive. Comment être narcissique quand on a plus de force ? C'est tout à fait impossible. Ryde avait fouillé presque machinalement dans ses poches, comme si son portable se serait glissé dedans sans prévenir, mais malheureusement, il n'y avait qu'un briquet et qu'un paquet de cigarette dans son jean. Ah oui, tiens, j'ai oublié de dire comment était habillé le sale gosse. Il avait mis une veste marron sur le dos, et une chemise blanche en dessous, avec un jean. Vous me direz, autant ne pas le dire vu la banalité des vêtements, mais bon, il avait pris sa douche, ne comptait pas sortir de l'orphelinat même en douce, alors pourquoi mettre quelque chose d'original ? Il avait cependant toujours cette chaîne avec des plaques militaires vierges qui ne le quittaient jamais.

    Il releva cependant la tête, et la tournant vers son interlocutrice, il la regardait suspicieusement, il cacha ensuite ses yeux de sa main droite et bougeant la tête comme pour dire non, ou plutôt "Ne pense pas une chose pareille." Vous avez deviné ? Moi, oui, enfin j'ai pas non plus à deviner, j'ai juste à... rien faire... Ses pensées me parviennent comme si c'était les miennes. Je pense que cela doit être assez inconfortable de se dire que dès qu'il pense à quelque chose, j'intercepte tout de suite le message. Imaginez qu'il pense et réfléchie sur quelque chose portant sur moi, qu'il ne veut dire à personne et surtout pas que je sache, eh ben pas de bol je le sais. (Je choisi cet exemple car c'est déjà arrivé). Je ne sais pas vraiment si le contraire marche, car nous n'en avons jamais vraiment parlé.


_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...


Dernière édition par Ryde Reynolds le Sam 2 Mai - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Sam 2 Mai - 17:26

    Parfois, bien que l'on soit obstiné, intégriste de ses idées et peu conventionnel, notre comportement reste à la merci de la personne avec qui l'on interagit. Quelqu'un que l'on apprécie, ou qui semble nécessaire à nos intérêts, si elle tombe, on l'aide, contrairement à une personne que l'on ne connaît pas que l'on laisserait, quant à elle, tomber sans la rattraper. Et ce n'était pas qu'une métaphore ! En effet, Ryde aurait tout à fait été capable de la laisser tomber. Cependant, il semblait qu'en dépit de ses efforts de persuasion, il tienne à elle plus qu'il ne le voudrait... C'est un bon et en même temps un mauvais point. Comment apprécier quelqu'un lorsque l'on n'a jamais apprécier personne et que personne ne nous a vraiment apprécié ? Il est difficile de savoir différencier deux sentiments lorsque l'on en connaît aucun, ou qu'un seul. Celui qui semblait exceller chez ce jeune homme est sans doute la méchanceté, l'hostilité, le sans pitié. Chez Rosemary, on pourrait retrouver ce même schéma mais à quelques nuances près. Elle sait lorsqu'elle est méchante ou non avec quelqu'un, même si c'est naturel chez elle d'être ainsi, elle sait faire la part des choses à ce niveau. Ce qu'elle exhibe en toute perfection, c'est son indifférence. Elle ne bougerait pour quelqu'un qu'en cas de force majeure. Par exemple, si un inconnu tombait, elle le rattraperait, par simple acquis de conscience. Mais si c'était Ryde ou elle qu'elle rattrapait, elle aurait lâché prise avant de laisser se perpétuer ce genre de personnes inhumaines.

    Inhumaines, pas dans le sens qu'ils avaient tout les deux des dons paranormaux, mais par le fait qu'ils n'auraient ni chaud ni froid si quelqu'un mourait sous leurs yeux. C'est un état d'esprit peu louable pas vrai ? Mais bon, on ne peut pas changer la nature des gens, c'est leur nature qui, avec le temps, suivant les événements, change. Ce n'est pas la roulette Russe mais disons que c'était peu prévisible. Surtout lorsque les sentiments que l'on éprouve pour une personne ne sont pas identifiés... Haine ou amour ? Ses sentiments sont tellement proches qu'il est difficile de dire si Ryde et Rosemary se détestaient ou s'appréciaient. Car la haine, comme l'amour, se nourrit des plus petites choses, tout lui va ! Ce sont deux sentiments très intenses et, dans leur intensité, se rapprochent pour ne faire qu'un point. Dans le cercle des sentiments, ils sont les opposés, dans un cercle, les extrémités n'existent pas, les opposés se touchent alors, c'est ainsi que l'être humain passe de la haine à l'amour et de l'amour à la haine sans se voir faire de choix. La haine que Mary éprouve envers Ryde n'est que subjective, ce qui rend identification de ses sentiments indéchiffrable. Peut-être n'est-il qu'une simple tâche noire dans ses souvenirs, ou un rayon, peut-être aussi sombre soit-il, dans son avenir.

    - Eh ben, t'es mignonne et tu vas être tranquille ailleurs maintenant... Lui lâcha-t-il.
    - T'as gagné ! Et puis quoi encore ?!

    Rosemary s'assit sur les tuiles, ses genoux repliés vers sa poitrine, puis elle déposa son regard au loin. Ryde semblait agité, exaspéré. Qu'il ne lui mette pas l'utilisation abusive de son pouvoir sur le dos ! Elle ne lui avait rien demandé après tout ! Ou tout du moins c'est ce qu'elle lui répondrait. En un sens c'est vrai, elle ne lui avait rien demandé. Et puis s'il n'était pas monté, rien de tout cela ne serait arrivé ! Oui, la jeune fille avait un don particulier pour ce qui était de rejeter la faute sur les autres, tout en sachant que les erreurs viennent souvent d'elle-même. Elle apprend de ces expérience tout en faisant croire aux autres qu'ils ont eut tord ou qu'ils sont en faute. C'est assez hautain comme trait de caractère mais si l'on s'excuse de nos erreurs, alors on se fait marcher dessus par les autres qui se croient au-dessus de tout. C'est l'une des tristes facettes de la vie en communauté. Mary laissa son regard se tourner vers Ryde lorsque ce dernier tomba volontairement sur les tuiles. Elle avait les sourcils froncés, elle ne supportait pas l'idée qu'il vienne troubler son petit havre de paix.

    - Rha, j'suis à plat... Se plaint-il le visage dans ses mains.
    - Un p'tit coup d'jus peut-être ? Déclara en souriant et avec sarcasme Rosemary. C'était trop facile ! *SBAF*

    Son pouvoir à lui, c'était la maîtrise de l'électricité, cependant, il avait la particularité d'avoir un second pouvoir qui était celui de se mouvoir à une allure démesurée. Mary ignorait totalement le pourquoi du comment de ce fait mais elle ne s'en posait pas plus de questions que cela. Elle tentait de ne pas penser à tout ce qui pourrait se rapporter à ce jeune homme. Pour elle, il lui pourrissait l'esprit, bien que ce ne soit pas du tout ça, peut-être même au contraire ! Elle savait aussi qu'il se fatiguait plus vite que les autres, ses batteries étaient faibles disons.^^ Elle ne l'avait jamais vu faire cela mais elle s'imaginait bien la scène du qu'il met ses doigts dans une prise pour retrouver la forme et rien que cette idée la faisait sourire. Avouez tout de même que c'est quelque chose de très comique, non ? Bon d'accord, j'arrête... XD En tout cas, c'était une scène bien pitoyable qu'il lui offrait-là ! En effet, elle avait une vision plutôt robuste du jeune homme, il ne se laissait pas faire, il était toujours près à tout, sauf là où il semblait à la limite du coma... Pas autant quand même mais tout ça pour dire qu'il était vraiment fatigué.

    Soupirant d'un air très décontracté, Rosemary le laissa s'étendre lamentablement au moins cinq bonnes minutes. Il eut le temps de la regarder avec ses yeux de chien battus avant qu'elle ne se décide à bouger un pouce. La jeune fille se leva puis fit les deux pas qui la séparait de Ryde. Elle s'assit à côté d'elle puis sorti son lecteur mp3 de sa poche. Il était en kit, un très vieux modèle. Tout en prenant bien son temps sous les yeux du garçon, elle enleva le cache USB puis, en suivant l'assemblage, elle retira le cache qui logeait la pile, source d'énergie de l'appareil. Elle la retira puis l'observa un instant aux rayons lunaires.

    - Je sais pas combien il doit rester sur ces 1,5 volts, mais par pitié de te voir ainsi j'espère qu'il en reste assez pour que je puisse savourer ton narcissisme quelques minutes, lui dit-elle en lui tendant la pile qui était neuve avec un petit sourire par forcément agréable... Ce n'était pas vraiment pour qu'il puisse continuer à la charrier qu'elle le lui avait donné cette pile, mais plutôt pour ne pas se sentir redevable envers lui après qu'il l'ait sauvé d'un plongeon depuis le quatrième étage...

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Sam 2 Mai - 19:24

    Ryde ne savait pas quoi faire, dans son esprit, tout était confus, pourtant, je vous laisse imaginer que le garçon est intelligent, ça ne se voit peut-être pas mais il est très intelligent, depuis sa plus tendre enfance, pourtant, rien ne laissé paraître qu'il était destiné à être si logique et si perspicace. Comme vous le savez déjà, peut-être, Ryde a perdue sa mère à la naissance, alors déjà, ça fait une personne de moins pour lui apprendre à compter, ensuite, son père à sombrer dans l'alcool en perdant sa femme, et encore une personne de moins pour lui apprendre à parler. Qui reste-t-il ? Personne, apparemment, il n'avait pas d'autre famille, et son père, bien décidé à rejeter la cause de la mort de sa femme sur son fils, ne le montrait à personne, le prenait pour mort. Ryde était donc un garçon déjà assez caractériel, et je vous laisse deviner que ses premiers n'étaient pas "papa", mais plutôt des jurons. Mais contre toute attente, il y en avait la dedans, il observait de loin, son père qui regardait la télé, il écoutait les gens parler, et très autonome, il se débrouillait tout seul pour avancer. Ryde avait très bien compris pourquoi son père le détestait tant, s'étant pourtant toujours dis qu'il ne ferait jamais comme lui, qu'il ne rejetterait jamais la faute sur les autres, il avait finit par sombrer dans cet état d'esprit. Après mon arrivé, il n'avait pas changé, il était toujours aussi colérique, et, quand sa maîtresse lui tapait sur les doigts avec sa règle en lui criant de cesser d'être insolent, il rejetait la faute sur son père. C'était sa faute si il était si mauvais, c'était lui, lui qui le battait tout les jours, lui qui criait à en fendre les tympans.

    Et aujourd'hui encore, il rejetait la faute sur Rosemary, si elle avait fait lus attention, jamais il n'aurait été obligé de lui sauver la vie, et jamais elle n'aurait l'impression de se sentir redevable. Lorsqu'elle lui tendit la pile, Ryde se vexa pour différente raison. La première, parce qu'il savait qu'elle avait pitié de lui, la deuxième, parce qu'il était devant elle dans un état porche de la léthargie, la troisième, parce qu'elle lui avait fait repensé à son passé. Si j'avais un corps que je réfléchissais sur le passé tragique du garçon, j'aurais sans doute envie de pleurer, je ne me ferais pas prier non plus. A cet instant, tout fut très clair dans l'esprit de Ryde, pour ses trois raisons, il savait très bien ce qu'il pensait de la demoiselle. Il la détestait, il ne la supportait pas, il ne voulait pas la voir, et ce sentiment, marchant peut-être avec chaque personne de l'orphelinat, était encore plus intense avec elle. D'un geste de la main, il envoya balader la pile de la jeune fille, puis il se leva d'un coup, lui lançant un regard hautain.

    « Mais lâche moi ! »

    Pour moi, une chose est clair, ce jeune homme sait parfaitement cacher ses vrais sentiments, de l'extérieur, il paraissait sérieusement blessé et méchant, mais en réalité, il était tout simplement triste. Triste à cause de ses souvenirs. Il regarda rapidement autour de lui, cherchant une autre source d'énergie, il ne voulait plus voir la demoiselle. Il fut alors très content de trouver non loin de là, une source d'énergie tout à fait magnifique, inépuisable, une antenne satellite directement reliée au secteur ! Il alla donc vers elle, la regardant comme un enfant va regarder le dernier bonbon qu'il reste dans le pot, son préféré, il va le regarder avidement, tout de même méfiant que quelqu'un ne le lui vole. Tendant déjà les bras vers l'objet, il fit le vide dans son esprit, oubliant la présence de la jeune femme, le lieu où il était, m'oubliant même. Puis il posa ses deux mains sur l'objet, tout à fait confiant, ne souriant pas, il ne sourit jamais, il ne montre jamais ses véritables émotions. De multiples étincelles commencèrent à parsemer le corps du jeune homme, chacune d'entre elle parvenant de l'antenne. Et le jeune homme reprenait des couleurs, ses cernes se masquaient, ses yeux s'intensifiaient, ils passaient du marron ocre au marron clair, non, ils n'étaient pas verts, car c'est seulement lorsqu'il y a du soleil et qu'en plus il est de bonne humeur. Il craquer sa nuque et ses mains se détachèrent de l'antenne d'elle même, doucement, son corps était toujours légèrement agité de tremblement, et toujours des petites étincelles se baladaient le long de son corps, elle était d'autant plus visible sachant que c'était la nuit.

    Ryde souffla, presque de bonheur, il se sentait en pleine forme, il en avait oublié ses soucis, la jeune femme. Au moment où il reprend des forces, j'ai eu tendance à remarquer qu'il était plutôt euphorique, comme lorsqu'on prend de la drogue voyez vous. Il ne sait plus où il est, ce qu'il fait, mais il ne peut s'empêcher d'être de bonne humeur, mais il revient à la normalité rapidement. Enfin, là, il n'y était pas encore, il fit volte face et aperçu la jeune fille. Il fut d'abords surpris, comme je vous l'ai dit, il ne savait ni où il était, ni qu'il y avait quelqu'un, il cligna ensuite des yeux et souffla en détournant le regard vers la vue qui s'offrait à lui du toit.

    « Ah ouais, t'es là toi... »

    Il dit cela presque comme ennuyé, son opinion sur elle n'avait pas changé depuis que les choses avaient été clairs dans sa tête, mais vous savez, dût à son caractère, Ryde est capable de changer d'avis toutes les cinq minutes. Mais là, il était quelque peu vexé, si elle n'avait pas été sur le toit, il n'aurait pas eu à la sauver et encore moins à devoir la supporter. Maintenant, ça allait peut-être devenir la loi du plus fort pour celui qui restera sur le toit...

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Jeu 7 Mai - 13:09

    Sans rien savoir sur lui, ce qu'il était, Rosemary ne pouvait pas vraiment savoir qui il était vraiment. Mais elle ne cherchait pas le moins du monde à le connaître. Elle se moquait littéralement de sa vie, ce qu'il a put dire, faire ou subir. D'où il vient, quel âge il a, pourquoi est-il ici, elle s'en moquait comme le prochain dix de juin. Elle n'en avait que faire de ce qui a fait qu'il était là, comme ça, aujourd'hui. On ne peut pas dire qu'avec ce qu'elle a vécut pour être ici, Mary avait envie de savoir comment les autres sont arrivés. Déjà que son histoire n'était pas joyeuse du tout, elle n'imaginait même pas celle des autres et préférait oublier que ce qui se passe dans le présent peut blesser par rapport à quelque chose du passé. On lui fait bien du mal, à elle, sans le vouloir, en parlant de choses qu'il ne faudrait pas, alors pourquoi chercherait-elle à éviter de faire ce mal aux autres ? Pourtant, lorsqu'elle était petite, elle n'était pas du tout comme cela... Petite martyre de son père, elle n'osait jamais regarder quelqu'un dans les yeux. Elle se retenait de pleurer sous les coups et la douleur que lui provoquait au cœur l'absence d'amour. Elle s'est toujours battue contre sa faiblesse, sans jamais voir qu'en fait, cette faiblesse ne faisait que s'accroître de jour en jour en elle...

    Il lui arrivait, quelques fois, de se dire et si j'avais eu une mère ? Peut-être que tout aurait été différent pour elle. Peut-être qu'elle n'aurait jamais eut à se débrouiller toujours toute seule de son jeune âge, peut-être qu'elle aurait été protéger des menaces et insultes que lui vouait son géniteur. Peut-être qu'elle n'aurait pas reçut ces coups ni ne serait rester veiller cette nuit-là où, alors qu'il tenait d'abuser d'elle, elle l'avait fait exploser... Ce n'est pas vraiment la mort d'un homme qu'elle portait sur la conscience, c'était l'esprit de quelqu'un qui aurait put l'aimer, ou tout du moins apprendre, avec le temps, à l'accepter comme elle était... Elle aurait tellement voulut que tout se soit déroulé différemment... Cependant, elle ne regrettait aucun des choix qu'elle avait fait. Partir, cela avait été la meilleure des choses qu'elle avait put faire. Rester chez elle était trop dur et risqué. Elle ne pouvait pas se résoudre à détruire sa vie encore plus qu'elle n'était destinée à être. La vie, c'est comme un immeuble, c'est avec une bonne éducation et une situation stable qu'une personne peut avancer sans peine, c'est avec de bonnes fondations qu'un immeuble tient debout. Au final, tout ce qu'elle pouvait reprocher à son père, c'est de ne pas lui avoir donné les bases... Parce qu'être éduquer, elle aurait put le faire toute seule, si elle avait eut ce que sait un enfant normalement.

    Bien que Rosemary ne soit pas non plus très fière de ce qu'elle est, elle ne va jamais se plaindre à quelqu'un de ses cauchemars. Elle laisse ses humeurs changer au gré de ses émotions, de ses sentiments, mais elle ne tiendra jamais sincèrement quelqu'un de coupable pour ce mal. Elle sait très bien qu'elle n'est qu'une tâche parmi les tâches et elle s'assume en tant que tel, mais elle a mal... Et le fait de ne le dire à personne, de se cacher derrière un caractère dur, froid et insensible, n'arrange en rien la situation. Elle en est très consciente, cependant, entre le savoir et l'empêcher, il y a une limite franchissable qu'avec une chose : la volonté. La volonté de changer peut nous faire changer. Bien sûr, un mouton noir ne deviendra jamais blanc, mais il pourrait devenir plus nuancé, un gris encore foncé mais un gris, mieux que le noir. Le problème est que c'est là la seule chose qui manquait à Mary : la volonté de changer. Elle ne se trouvait pas très bien dans sa situation mais s'en contentait très bien. En fait, on pouvait voir, à ce niveau, que c'était plus la peur qu'autre chose qui l'empêchait d'avancer et d'avoir cette volonté. Elle avait peur de ce qu'elle pourrait trouver derrière les changements. Elle n'aimait pas les choses qui changent car on ne sait jamais vraiment trop à quoi s'attendre.

    Comme un petit bébé qui ne veut pas des carottes mais des petits poids, Ryde envoya balader Rosemary en repoussant brutalement la pile qu'elle lui tendait malicieusement. Elle perdit son sourire et soupira. Il n'avait donc aucun humour ?! Il avait raison, de toute façon, elle non plus n'aimait pas l'humour noir. De plus que venant d'elle pour lui, c'était encore plus noir que la noirceur elle-même ! Elle adorait le voir s'énerver, cela lui décrochait toujours un petit sourire. Ce n'était pas gentil du tout de sourire de la rage de quelqu'un mais cela la divertissait un peu. Et puis qui sait, peut-être que cela l'énerverait assez pour qu'il la laisse enfin tranquille... Mais s'il se leva, ce ne fut que pour monter plus loin sur le toit où se trouvait le relais satellite de Larkhill. Mary s'assit et observa le petit cirque du jeune homme. C'était assez impressionnant de voir qu'un humain pouvait se revitaliser avec ce qui tuerait les autres. Elle le regardait comme une souris de laboratoire à qui on aurait donné un médicament expérimental dont on devait surveiller et observer le moindre de ses mouvements. Mary avait toujours eut ce regard inspirant dans ces instants où la nature dépassait la science. En fait, elle adorait s'imprégner d'informations et trouver ensuite une explication, logique ou non. La jeune fille avait une soif de connaissance assez élevée qui ne se tarissait jamais. Tout ce qui était bon à prendre, même si elle ne le montrait pas, elle le prenait.

    C'est ainsi que les professeurs qu'elle avait eut ont tous fait leur crise. Elle dessinait en cours ou bien écrivait, sinon elle regardait par la fenêtre ce qu'il se passait. Mais alors que les autres la croyaient totalement à l'ouest, fainéante et sans ambitions, ils se trompaient. Car elle pouvait très bien dessiner et écouter attentivement un cours en parallèle. Elle n'était pas surhumaine en matière d'intelligence, bien qu'elle soit à un bon niveau de quotient intellectuel, mais elle savait juste faire deux choses à la fois. Pour l'instant, elle regardait Ryde. Étincelant. C'était le cas de le dire ! Un instant, il sembla presque en transe lorsqu'il lâcha l'antenne. Il se retourna, comme s'il ne savait plus qui il était ni où il était et pourquoi, puis il vit Rosemary. Elle soutint son regard. Il était vraiment bizarre. Elle aurait put le dénigrer par rapport à cela mais cette différence qu'il avait avec les autres la déconcertait plus qu'autre chose. Oui, pour elle, être différent était honorable, et elle n'avait aucune envie de croire que Ryde en était, mais alors vraiment pas.

    - Ah ouais, t'es là toi... Lança-t-il, las de la voir ici.
    - Oui, et si tu n'es pas content tu n'avais qu'à pas venir m'embêter, rien de tout cela ne serait arrivé si te n'étais pas monté, répliqua-t-elle calmement.

    Rosemary, assise, se retourna vers la vue que lui offrait le toit. La lune était cachée par un lourd nuage à cet instant mais quelques unes de ses princesses étaient encore visibles. Elles ne rayonnaient pas de toute leur splendeur mais on pouvait tout de même distinguer quelques constellations. La jeune fille s'allongea, laissant ses bras le long de son corps. De cette façon, elle ne voyait que le ciel. Cela lui donnait vraiment l'impression d'être toute petite et en même temps très proche des étoiles. Se laissant bercer par une petite musique qui était imitée par ses pensées, elle ferma les yeux. Mary n'était pas fatiguée, mais après avoir faillit faire un saut depuis le quatrième étage, fermer ses yeux l'avait rapidement porté dans un léger sommeil. Ce n'était peut-être pas la plus intelligente des choses à faire en compagnie de Ryde, mais elle s'en moquait. Il ne pourrait pas lui faire grand mal qu'elle ne mériterait pas au final...

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Jeu 7 Mai - 17:39

    Ryde ne savait pas vraiment quoi faire, c'est un garçon assez fière, enfin vous voyez, qui ne veut jamais perdre la face quoi. Et ce comportement est encore une fois dû à son passé. La souffrance, après le coup, la colère, mais surtout, surtout, ne pas se montrer moins fort que les autres. Ryde connaissait la souffrance et la haine face à son père, mais lorsqu'il n'avait que 6 ans, il ne pouvait encore lui renvoyer les coups, et c'était à l'école qu'il se vengeait, et dès que quelqu'un lui tenait tête, il faisait tour pour ne pas être le perdant, jamais il ne devait perdre, il ne voulait pas être faible. C'était un peu comme un entrainement, il se préparait pour le jour où il aurait assez de force pour combattre son père, lui renvoyer les coups qu'il lui portait. Je me souviens de la première fois, il n'était pas si vieux que cela vous savez. Il avait à peine 9 ans, et il rentra un soir couvert de boue et de sang (une autre bagarre avec un camarade de classe), et son père lui criât dessus, pour une raison inconnue, car si il n'avait rien à faire de son fils, je ne vois pas pourquoi ça le dérange l'heure à laquelle il rentre et dans quel état. Enfin bon, ce fût une crise tout à fait monumental, et le coup partit, une gifle magistrale du dos de la main, qui envoya le sale gamin se cogner contre le mur. Le garçon se releva et saisit la première chose qui lui venait à la main, son cartable, et il se rapprocha de son père et lui envoya un coup de cartable dans le ventre. Son père se plia en deux en commençant déjà à traiter son fils par tout les injures possibles. Mais Ryde s'enfuyait dans ce que l'on pourrait appeler sa chambre et s'enferma dedans, se bouchant les oreilles tellement son père criait fort. Pendant une heure, son père tambourina à la porte du petit garçon, l'insultant qu'il allait payer dès qu'il sortirait, mais au bout de ce laps de temps, il redescendit et se vida une bouteille de Rhum qui eu le loisir de l'endormir pour toute la nuit et la mâtiné du lendemain. Je ne comprend pas comment des voisins ne peuvent pas réagir à ce genre de chose. Mais Ryde, déjà, savait qu'il pouvait recommencer, il avait gagner cette partie, pourquoi ne pourrait-il pas continuer ? C'est ce qu'il fit, parfois il perdait, et cela le poussait à provoquer son père jusqu'à gagner. Jusqu'au jour il ne put se contrôler plus longtemps, ce fût la bataille finale, celle qu'il ne pouvait perdre, il serait le seul vainqueur à jamais. Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas plus tard ou bien plus tôt ? Parce que ce jour là, la journée avait été dur, pour une raison que jamais personne ne pourrait imaginer. Que cela fait-il lorsqu'on reçoit de l'affection ? Ryde a déjà oublier ce que ça fait... Il aurait très pu plutôt prendre cette marque d'affection de cette personne très bien, il aurait pu pour une fois être de mauvaise humeur. Mais non, il n'y était pas habitué, et ça l'avait énervé, il ne voulait pas qu'on l'aime, il voulait être seul, libre. Alors que son père le frappe à peine qu'il venait d'entré, non, ça n'irait pas. Ryde laissa le temps à son père de se rendre compte de sa vrai nature, de ses pouvoirs, et il électrocuta son père sans regard, presque détendu de ce qu'il avait fait. Il tomba ensuite dans les pommes et se retrouva ici. Meurtrier à 9 ans à peine, c'est tout de même assez peu commun, et ce n'était pas un meurtre involontaire en tout cas.

    Ryde tourna enfin la tête vers la jeune fille, l'air tout à fait indifférent, jamais il ne partirait le premier, j'avais il ne perdrait face à elle, jamais il ne perdrait face à quiconque, où alors, si il perdait, il mourrait, et mourir n'est pas la pire des choses qui pourrait lui arriver. J'espérais seulement que depuis le temps de l'homicide de son père, il changerais de lui même, mais finalement, il ne pourra jamais seul, et sachant qu'il fait tout pour être seul, il ne changera jamais. Il restera ce sale gosse insensible et colérique qu'il est. Il regarda la jeune fille allongée, il avait rapidement repris ses esprits et il était en pleine forme. Il se demandait ce qu'il pouvait bien faire. La prendre et la jeté par dessus bords ? La prendre et la jeter par la trappe ? Lui parler ? Non, jamais, où alors pas gentiment. Il passa une main dans ses cheveux, les ébouriffants, un crépitement se fit entendre, et de petites étincelles étincelèrent. Comment garder ça discret dans un couloir plein d'orphelins de Narcisse ? Surtout que ce passer les mains dans les cheveux est loin d'être un geste volontaire mais plutôt une manie.

    Même si Ryde ne voulait pas se l'avouer, moi, je savais très bien que ces deux jeunes gens se ressemblaient bien plus qu'ils n'y pensaient. Ils seraient aisément capable de se comprendre, mais cela était aussi très clairs qu'ils se haïssaient mutuellement. Ryde était vraiment dans une situation gênante, il ne pouvait s'allonger parce qu'elle l'était déjà, et il voulait qu'elle parte, mais il ne voulait plus non plus lui parler. Qui a dit que ce jeune homme n'est pas complexe ? Il s'accroupit et posa sa paume à plat sur les tuiles du toit, une petite étincelle se propagea rapidement jusqu'à la jeune fille, provenant de sa main. Celle-ci ondulait rapidement sur le sol et vint picoter l'une des mains de la jeune femme. Pourquoi avait-il fait ça ? Parce que pour une raison inconnue de lui-même, il n'aimait pas ce silence, il le mettait un peu trop mal à l'aise. Bon, je dois dire, que pour une fois, je ne sais pas, j'ai beau être dans sa tête, savoir tout ce qu'il pense, je suis tout à fait incapable de vous dire pourquoi il a fait ça.

    Il se releva rapidement, croisant les bras et regardant l'horizon. Il avait un air innocent sur le visage, sans sourire, il gardait un air innocent en savant tout à fait que la jeune fille savait pertinemment que c'était lui.

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Ven 8 Mai - 9:25

    Peut-être traduit par un masochisme superficiel - peut-être -, lorsque son père la frappait, elle restait là, elle ne le fuyait pas. Le fuir, c'était au début, lorsqu'elle était encore petite. Mais à ses cinq ans, elle commença à être, bien malheureusement, habituée à recevoir ces coups qui la saignaient parfois. Elle ne reculait pas devant son père parce qu'elle trouvait cela lâche. S'il voulait la frapper, il n'avait qu'à le faire, ce n'est pas elle qui en souffrirait plus tard. Cependant, elle ne faisait pas si bien de penser cela car lui, il est mort, libérer de toutes ses erreurs, mais elle, elle continue à vivre avec ces souvenirs torturants son esprit. Au final, c'est elle qui semble payer son obstination. La lâcheté était parfois moins vaine qu'on ne pouvait le penser, mais déjà à l'âge qu'elle avait, elle avait cette fierté qui grandissait en elle d'accepter sa vie comme elle était, de se faire à toute cette violence. Forcément, ce n'est pas que envers son père qu'elle n'abandonnait jamais, même à l'école, lorsque les institutrices la réprimandaient, elle restait là, sans rien dire mais en pensant à beaucoup de choses. Le regard qu'elle arborait alors dans ces moments faisait parfois peur aux personnes qui la grondaient et aux spectateurs potentiels. Et avec le temps, cela ne fit qu'empirer.

    Cela dit, Rosemary ne se plaint pas de la situation actuelle. C'est tout du moins - encore - un sentiment qu'elle veut s'obliger afin de se voiler la vérité. Elle détestait se voir plus faible que les autres, elle tenait à être respecter parce qu'elle savait que si elle baissait les bras maintenant, tout le monde lui marcherait sur les pieds et elle retomberait dans le souvenir de son père dont elle n'était qu'un objet de plus dans sa demeure. Jamais Mary ne pourrait tenir si elle revenait à ce point de départ plutôt désastreux. Mais lorsque cela se confronte aux idées de Ryde, on se rend compte qu'elle n'est pas la seule à vouloir cacher ses souffrances dût à un manque de force. Lui comme elle, ils cachaient leurs faiblesses afin de s'oublier. Mais lorsque deux personnes comme cela se rencontre, des tensions montent très vite, et alors qu'ils pourraient s'entre-aider, s'écouter et se comprendre, ils jouent à qui sera le plus fort, comme ils le font avec les autres. Mais vu que dés que l'un marque un point l'autre renchéri, cela devient un cercle vicieux difficile à rompre. Surtout lorsqu'ils sont tous les deux aussi obstinés l'un que l'autre !

    - Hey !! Déclara Rosemary en se redressant. Va faire mumuse avec tes électrons dégénérés plus loin !

    Mais il ne l'écoutait pas. A quoi bon l'écouterait-il ? Il ne l'aime pas. Elle le savait, elle parlait dans le vide avec lui, cela dit, ils ne se parlaient pas beaucoup à part pour s'envoyer prêtre l'un et l'autre ! Le jeune homme se leva tandis que Mary se frotta la main dans l'espoir que les fourmis que lui avait donné cette petite décharge électrique partent le plus rapidement possible. Elle détestait ça ! Mais ça devait sûrement l'amuser, lui. Et il avait raison, après tout, elle aurait fait la même chose, inutilement, mais juste pour le plaisir de l'embêter. A cet instant où lui il regardait l'horizon, elle eut envie de le figer afin qu'il cesse de la déranger, cependant, juste sa présence, même en statue, la dérange, alors à quoi bon s'embêter ? Non, elle aurait bien voulut le faire exploser par contre... Mais si elle faisait ça, elle aurait des nouvelles de M. Parkman et n'avait pas envie d'avoir tant d'ennuis. Du coup, restant à demi-assise, elle fit exploser l'une des tuiles sur lesquels Ryde tenait. Il perdit l'équilibre, évidement, mais le problème était que cela avait fait plus de bruit qu'elle ne l'aurait pensé... Oups... Pensa-t-elle dans l'hypothèse où cela aurait résonné dans le bâtiment. Sur ce coup, elle n'avait vraiment pas été maligne ! Imaginez qu'un surveillant débarque ?! Sa soirée seule toute tranquille qui avait super bien commencée serait alors encore plus fichue qu'à l'arrivée de Ryde !

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Ven 8 Mai - 9:58

    Comme il s'y attendait, elle avait parfaitement deviné que c'était lui, de toute façon, même un enfant l'aurait deviné. Et comme il s'y attendait également, elle cassa le silence en le priant de déguerpir. Bien sûr, il n'allait pas le faire, pourquoi le ferait-il ? Certes, il était arrivé le deuxième sur les lieux, mais bon. Son moment de tranquillité avait disparue à la minute où il avait mis les pieds sur le toit, et puis, il y avait guère d'autre endroit à l'air libre, tranquille et facilement accessible. Ryde ne changea pas le moins du monde de position, il continuait de regarder l'horizon, même si il leva les yeux au ciel. Il ne pensait pas qu'une simple décharge électrique qu'il lui avait envoyé pouvait faire tant de mal, il ne se contrôle pas entièrement, il avait peut-être envoyé plus de jus qu'il ne le voulait. Mais pensez-vous qu'il en serait désolé ? Pas le moins du monde, le jeune homme n'a que faire des autres, ils n'ont aucune utilité pour lui, ou alors sauf quand il est a cours d'argent ou de cigarette, certes, à ce moment là, il saura se faire apprécier. Mais il ne voulait pas de leur soit disant amitié, amour, où il ne sait quoi.

    Soudain, il se sentit déstabiliser, une tuile sous ses pieds venait d'exploser. Il perdit l'équilibre et manqua de se retrouva face contre les autres tuiles, mais il réussit tout de même à garder un certain équilibre. Il regarda méchamment la jeune femme, même si il ne lui en voulait pas vraiment, elle ne faisait que répondre à la décharge qu'il lui avait envoyé, et même, il était un peu amusé, détendue, il allait pouvoir lui parler comme il le faisait toujours, et rien que cette perspective l'amusait déjà, sans pour autant le montré bien entendue. Mais au moment il allait lui faire remarquer qu'elle se croyait peut-être amusante. Il prit conscience d'autre chose. Ce bruit ne pouvait pas passer inaperçu alors que nos chers amis les surveillants dormaient en dessous. Levant pour la seconde fois les yeux au ciel, il grinça des dents et lançant un regard accusateur à la jeune fille.

    « Ah BRAVO ! Tu as fait preuve d’intelligence Rosemary, comme toujours ! Non seulement, je dois te supporter, mais en plus, on va se faire défoncer. Je te préviens, dès que quelqu’un ouvre la porte et entre sur le toit, j’me casse, et je t’emmènerais pas avec moi, tu te débrouilleras toute seule ! »


    Ryde la fixait dans les yeux, ses yeux d'un marron foncé, révélant la profonde colère qui sommeillait en lui. Maintenant, il pinçait les arrêtes de son nez avec sa main droite, répétant à voix basse "idiote, idiote". Il pourrait s'échapper tout à fait facilement, à peine la personne aurait-elle ouvert la porte qui menait au toit, il serait partit à vive allure, devenant presque invisible, la personne aura juste l'impression d'un gros coup de vent. Il n'aurait eu aucun mal à la prendre sur son dos et faire la même chose, mais il s'en fichait, c'était elle qui allait ramener un surveillant ici. Il souffla, profondément, se détendant légèrement pour ne pas exploser, puis, il entendit un grincement, quelqu'un allait bientôt arrivé. Il regarda la jeune femme, perplexe. Il faut dire que je lui disais qu'il fallait qu'il se prépare à déguerpir, je ne suis pas trop pour qu'il se fasse enguirlander, enfin, bon, je lui disais aussi de l'emmener avec lui, parce que contrairement à lui, je me soucie des autres, et je sais très bien qu'au fond de lui, dans un endroit très lointain et inaccessible pour l'instant, il se souci aussi des autres. Posant une main dans sa nuque, il fit non de la tête, il passait peut-être pour un fou, mais c'était sa façon d'accentuer un peu plus le fait qu'il me disait que la jeune femme n'accepterait jamais qu'il l'aide, et qu'il n'en avait pas envie. Et puis, il ne pouvait pas non plus lui dire "c'est l'esprit qui habite mon corps qui veut que je t'aide à sortir d'ici", il ne veut pas parler de moi aux autres, pourquoi ? Eh bien je suppose que c'est parce qu'on pourrait le prendre pour un fou, mais il s'en fiche un peu aussi. Peut-être est-ce qu'il veut me garder pour lui tout seul ? (N'importe quoi) Enfin bon, bref passons, je n'ai pas très envie non plus d'être découverte, alors je préférais rester secrète.

    « Ha, tu m’énerves, franchement… »

    A ce moment là, la porte commença à s'ouvrir. Ryde réagit au quart de tour, il alla à toute vitesse saisir la jeune fille sous les bras et la fichu sur son dos comme il pouvait. Et une fois que la porte fut ouverte en grand, il se faufila dedans, invisible, rapide, et le surveillant n'y vu que du feu. Une fois les chambres des surveillants passées, les laissa tomber sans aucune délicatesse la jeune fille, et il souffla, à moitié fatigué et énervé. Puis il mit ses mains dans ses poches, fermant les yeux quelques secondes. Il n'attendait rien de la jeune fille, et elle n'avait pas intérêt à se plaindre sinon il allait perdre le peu de sang froid qu'il lui restait.

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Sam 9 Mai - 17:36

    Évidement, elle n'était pas encore assez idiote pour ne pas savoir, sachant qu'ils n'étaient que tous les deux, qu'il pouvait être le protagoniste de ce choc électrique, et puis ajoutez à cela qu'il maîtrisait l'électricité, il aurait vraiment fallut qu'elle soit défoncé à la cocaïne pour ne pas deviner de qui cela venait ! XD Cependant, pour ce qui était de l'intensité du choc, elle ne pouvait pas savoir si oui ou non la violence de ce dernier avait été voulut. L'un comme l'autre étaient possibles. Il pouvait avoir eut envie de lui faire mal ou juste envie de la faire revenir dans ce monde sans être trop méchant. Moi aussi je pense que la première hypothèse est plus probable que la seconde XD En tout cas, il avait eut ce qu'il voulait, moins de silence... Il eut même du bruit que même Rosemary ne pensait pas générer. En effet, faire exploser une tuile semblait être plus bruyant que ce qu'elle avançait... Bon après tout, ce n'était pas si grave. La porte d'accès au toit serra fermée à clé pendant deux moi puis après quelqu'un oubliera par hasard de la refermer et son accès redeviendra possible. Bon, ils seraient tout les deux fortement réprimandés mais ce n'était pas si grave que ça. Mais tout comme il n'en avait guère pour la décharge, elle n'était aucunement désolée de l'avoir surprit ni d'avoir put réveiller un surveillant. Bien oui, après tout, même si elle serait dans le lot, lui aussi serait puni ! Ce serait encore une fois de la faute de Mary mais il devait s'y attendre, non ?

    - Ah BRAVO ! Tu as fait preuve d’intelligence Rosemary, comme toujours ! Non seulement, je dois te supporter, mais en plus, on va se faire défoncer. Je te préviens, dès que quelqu’un ouvre la porte et entre sur le toit, j’me casse, et je t’emmènerais pas avec moi, tu te débrouilleras toute seule ! Lui lâcha-t-il.
    - Oh mais si tu n'es pas content tu n'avais qu'à partir lorsqu'il en était encore temps, et puis ne t'en fais pas pour moi, j'suis une grande fille ! Déclara-t-elle calmement en trouvant même la place d'y caler un petit sourire malicieux.

    Il semblait énerver, très, très énervé. Mais elle ne l'était pas le moins du monde ! C'est comme si vous demandiez à un enfant d'être énerver lorsque vous lui achetez le cadeau qu'il réclamait, insensé !^^ Bien sûr, elle savait qu'elle se ferait pigeonner toute seule s'il décidait de ne pas assumer sa venue ici, mais elle l'aura mit en colère plus d'une fois alors tout irait bien ! Mary savait parfaitement qu'en venant ici elle avait une chance sur deux de se faire prendre, c'est la raison pour laquelle elle n'allait pas ici tous les soirs mais seulement occasionnellement. Après, si jamais ça tournait mal, elle accepterait les sanctions assignées à cette entrave au règlement. Ne pas respecter des règles était dans sa nature, mais lorsque l'on faisait des écarts au règlement, soit on se rebellait comme un adolescent en mal de vivre, soit on assumait tout en sachant que ça n'empêcherait pas que l'on fasse à nouveau défaut aux règles instaurées. C'est pourquoi elle ne fera rien pour le retenir, elle ne trouvait pas cela si vital que ça en avait l'air lorsqu'il le disait.

    Un grincement se fit entendre. Rosemary se retourna. Ses cheveux virevoltèrent en suivant le mouvement de son élan. La porte n'allait pas tarder à s'ouvrir... C'était sûrement une chance indéniable que Ryde soit hanté par cette femme qui lui disait de prendre la jeune fille avec lui, cependant, elle ne voulait pas vraiment de cette aide. Cela dit, tout se passa si vite qu'elle n'eut pas le temps d'exposer son avis. Il lui remémora la haine qu'elle lui inspirait, elle lui laissa un c'est avec plaisir ! Et dans la fraction de seconde qui suivit, elle eut une déconnexion. Peut-être ne l'a-t-il même pas entendu, mais elle s'en moquait car dans l'instant, elle était en pleine surprise ! Le jeune homme l'avait prise sur son dos, l'entraînant dans sa course à mille à l'heure. Le surveillant ressenti un petit coup de vent. Sûrement un appel d'air se disait-il. Il marcha prudemment sur les tuiles et vit que l'une d'entre elles était brisée. Rien de consistant n'aurait put provoquer cela, même pas l'exercice d'une forte pression. En fait, les morceaux étaient tellement petits et grossiers que seule une explosion aurait put être à l'origine de la casse. Mais cela lui paraissait tellement absurde qu'une personne ait le pouvoir de faire exploser les choses qu'il s'avança un peu sur le toit et reparti à l'intérieur, se disant que c'était peut-être une branche d'arbre ou autre qui était tombé sur le toit, même si l'isolation ne permettait pas aux ondes de tels événements d'arriver jusqu'à ses oreilles depuis sa chambre...

    - Ahh !

    Sans aucun sentiment, Ryde la laissa tomber au sol. Et bien il est toujours dans son état normal ! Le fait qu'il ait eut cette conscience de ne pas partir comme un vandale l'avait faite douter de son état psychologique en fait... Bien oui, pourquoi avait-il prit la peine de la prendre avec lui alors qu'à la seconde avant il lui avait dit de se débrouiller toute seule ? En tout cas, aucun merci de la part de Rosemary, mais il n'en attendait sûrement pas moins donc bon, l'un dans l'autre ça allait. Elle ne se plaignait pas. Elle ne disait rien et n'en pensait pas plus. Elle restait assise, les genoux à demi-pliés, ses mains un peu en arrière pour la retenir. Ses yeux fixaient le jeune homme sans rien attendre. Elle cherchait juste à savoir quelle mouche l'avait piqué...

    - T'es sûr que t'as pas trop forcé sur le jus ? Cette fois, aucune ironie, aucune mauvaise allusion, ce pouvait être absurde mais elle était sérieuse. Cela l'avait presque troublée qu'il l'ait prise avec lui, et il y avait de quoi lorsque l'on connaissait un minimum le personnage...

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Sam 9 Mai - 18:50

    Le jeune homme s'était posé contre le mur, les bras croisé et les yeux fermés. Il était en plein communication, avec moi bien entendue. Il me reprochait d'être trop gentille, de tout le temps vouloir aider tout le monde, il exagérait, mais on était en train de se prendre la tête. La plupart du temps, lorsque l'on se disputait, aucun de nous ne ressortait gagnant et ça nous attristait l'un comme l'autre. De l'extérieur, on pouvait presque croire que le jeune homme dormait de bout, il faut dire qu'il avait usé de son pouvoir, alors il était pour la seconde fois de la soirée à plat. Mais en fait, derrière ces airs de sommeil, s'agitait deux esprits en plein désaccord. Je lui faisais remarquer qu'il exagérait beaucoup trop, et que je ne voulais pas qu'il aide tout le monde, au contraire, ça faisait bien longtemps que je n'étais pas intervenait dans sa rue. Je lui reprochais également de ne pas vouloir aimé les autres, et il le prit très mal. Il me dit qu'il me détestait, c'est doit être dur de partager son corps avec une personne que l'on déteste n'est-ce ? Une fois qu'il prononça cette phrase, je me tût, n'étant plus invisible parcelle de son esprit, muette comme une tombe. Et il comprit rapidement qu'il avait dépasser la limite du raisonnable... Vous me direz, je lis en lui, je peux donc tout à fait savoir si il me déteste vraiment, mais, sur le moment, oui...

    Ryde ouvrit les yeux en sursautant, regardant autour de lui, comme si il aurait vu mon esprit s'échapper de son corps, parce qu'il s'inquiétait de ne plus m'entendre ni de sentir ma présence dans sa tête. Même si ses sentiments changeaient, il fallait qu'il comprenne, que comme les autres, je pouvais être vexée, ce n'est parce que je n'ai plus de corps que je n'ai plus de sentiments. On aurait dit un enfant qui cherchait ses parents désespérément, et il comprit rapidement que je n'étais pas prête de me remettre à parler. Il baissa alors les yeux et souffla. Il claqua des doigts, dans l'espoir de faire apparaitre une petite étincelle, mais rien ne venait et il sentait ses forces diminuer rapidement. Il entendit au loin la voix de la jeune femme, et le fit qu'elle ne soit pas ironique le rendait perplexe.

    « Question idiote… »

    Sa voix trahissait quelque peu son air mélancolique caché derrière son visage impassible comme d'habitude. Il n'arrivait pas tout le temps à cacher ses sentiments. Sentant ses forces le quitter, il se laisser glisser mollement contre le mur, se retrouvant en face de la jeune femme, les genoux pliés et la tête entre ses bras. Il avait les yeux fermés, mais il n'avait plus la force de trouver une prise.

    Le couloir était sombre, il n'y avait pas de lumière, il était vide, il n'y avait que les deux jeunes gens. Alors que Ryde ne pensait à rien, moi j'observais ce qu'il se passait, ou du moins, ce que je pouvais en conclure ou élucider, et même me poser des questions sur ce qu'il allait se passer. Je me demandait si la jeune femme allait aider Ryde, sinon, lui, il n'allait pas s'en sortir tout seul. Il allait tomber dans les pommes, hop coma, jusqu'à ce que quelqu'un est la lucidité de le brancher à n'importe quoi. Et tout le monde ne pense pas vraiment en voyant un jeune dans le coma à le brancher à une prise, lui faire les doigts dans une prise ou autre. Il avait bien entendue la force de parler, il aurait pu demander de l'aide à la jeune femme... Jamais, jamais il ne demandera de l'aide à quelqu'un, et si jamais il le faisait, il ne s'en remettrait jamais, c'est une chose tout à fait sûr.

    Dans un coin de sa tête, il espérait fortement que la jeune femme ne cherche pas à en savoir plus sur le fait qu'il l'avait aidé, car Ryde finirait par lui cracher à la figure qu'il la détestait profondément et qu'il ne voulait plus la jamais la voir sinon il la frappait. Non seulement Ryde en est tout à fait capable, mais en plus vous vous en fichez de ce que je vous dit parce que ça ne devrait pas déranger Rosemary de ne plus avoir à le supporter. Bon aller, un petit troisièmement, l'état d'esprit de Ryde pour quoi que ce soit change très rapidement et pour un rien, le fait qu'on se dispute lui faisait prendre conscience qu'il n'avait peut-être, je dis bien peut-être, pas envie de lui dire ça, mais pour l'instant, c'était du peut-être...

    Mais il finit par devenir même incapable de réfléchir, il allait bientôt sombrer, il était impuissant, j'étais impuissante, et je sentais que moi même je perdais en force (d'esprit), mais plus les minutes passaient, plus Ryde était certain qu'elle n'allait pas l'aider, moi même je me posais la question... C'est assez horrible de savoir que l'on risque de tomber dans un coma, voir mortel, mais que l'on ne peut strictement rien faire...

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Dim 10 Mai - 11:55

    Comme semblant n'en avoir rien à faire de ce qu'il s'était passé, le jeune homme se cala tranquillou sur un mur, les bras croisés et les yeux fermés. Un instant on aurait put croire qu'il entamait une petite sieste mais l'expression sur son visage retranscrivait tout autre chose. Soit il débattait avec soi-même comme cela arrivait parfois à Rosemary soit il y avait vraiment quelqu'un dans sa tête. Adepte des choses illogiques, elle aurait put pencher pour la seconde hypothèse, cependant, elle gardait un minimum de rationalité ce qui lui faisait croire que Ryde était fou. Bon, ce n'est pas aujourd'hui qu'elle a découvert cela, non, depuis le début elle l'a toujours su qu'il n'était pas net. C'est comme ça, certaines personnes inspirent confiance, gentillesse, méchanceté, espièglerie, mais eut, c'était plus une froideur folle. Ils étaient très en marge, en marge même de ceux qui son en marge. Beaucoup se demandaient d'ailleurs pourquoi ils se faisaient la guerre vu qu'ils étaient si semblables, mais cela ne les regardaient pas. Qu'ils se satisfassent chacun l'un de la colère de l'autre pouvait les rendre amis, mais chercher à réduire l'autre en poussière était une preuve de haine. Après les amitiés améliorées voici les amitiés détériorées ! On ne couche pas avec l'ami mais on le met plus bas que terre dés que possible. Concept plutôt intéressant...

    La jeune fille resta assise, elle regardait Ryde d'un regard intrigué, assoiffé de savoir, de comprendre pourquoi il changeait d'avis aussi rapidement. Il devait avoir une double personnalité ou quelque chose du genre parce que là, c'était presque du n'importe quoi ! A moins qu'il n'ait, en fait, qu'une grande paroles sans les intentions énoncées. C'est possible, mais cela décevrait profondément Rose qui pensait s'être troué un compagnon de jeu. Bizarre le jeu mais jeu quand même. Cela dit, c'était un jeu très sérieux où tout n'était que vérité, sincérité et réalité. Le jeune homme ouvrit les yeux subitement. Elle arqua un sourcil. Plus ça allait, moins il avait l'air d'être vraiment lui... Toujours en regardant le Ryde évoluer dans son espace naturel, elle le vit tenter en vain de faire sortir des étincelles de ses doigts. Après tout pourquoi pas... Mais à l'humble avis que portait Rosemary à ces tentatives, c'était peine perdue, elle avait vu à quel point pouvait l'accabler trois mètres parcourus avec son hyper-vitesse, alors ajoutez à cela un poids d'un maximum cinquante kilogrammes puis allongez la distance parcourue, ses espoirs n'étaient pas prêt de prendre vie !

    - T'es sûr que t'as pas trop forcé sur le jus ?
    - Question idiote... Lui répondit-il solennellement.

    Rosemary fronça les sourcils puis soupira. Il avait l'air vraiment faible et tracassé par elle ne savait quoi. Ryde glissa lentement contre le mur. Ses genoux contre sa poitrine, laissant sa tête tomber entre ses bras qui les entouraient, il était vraiment affaiblit. Sans vraiment d'intentions particulières, Mary laissa son regard voguer dans le couloir. C'était calme, un calme pesant. Chose assez perturbante cependant rassurante, car au moins, ils pourraient facilement entendre si jamais un surveillant ou autre débarquerait dans le coin. La jeune fille se mit en tailleur face au garçon qui sombrait en silence. Elle attendait sans vraiment d'espoir qu'il dise quelque chose. Elle ne pouvait pas deviner qu'il n'avait même plus la force de marcher jusqu'à quoi que ce soit d'électrique, elle n'était pas télépathe ! Et puis à tout les coups elle se ferait engueuler si elle l'aider. Bien qu'elle ne contenait que 1,5V, la pile qu'elle lui avait tendue partait d'un bon sentiment... A bah ouais si elle aussi elle tend le bâton pour se faire battre on n'y arrivera jamais ! XD

    C'est sûr, de toute façon, il l'a aider et si elle l'aiderait, quoi qui se passe entre eux en fait, et bien ils se mettraient toujours sur la gueule. A cet instant on se dit : Alors à quoi bon le sauver ? Là était la question... Pourquoi ? Après tout, elle n'avait pas à se croire redevable envers lui, elle n'avait pas non plus à l'avoir sur la conscience, c'était lui qui avait utilisé son pouvoir sans aucune responsabilité, aucune réflexion ne serait-ce que minime ! C'est vrai, lorsque l'on a un pouvoir qui nous épuise, on ne l'utilise pas à tout va ! C'est comme si Rosemary s'amusait à tout faire s'arrêter, redémarrer, s'arrêter, sans arrêt. Un c'était sans intérêts, mais de deux, au bout de trois fois, elle serait complètement vidée de ses forces ! Encore quand il s'agissait de petits volumes, ça allait, mais plusieurs personnes ça commençait à être hard... Cela dit, accélérer les molécules, elle pouvait le faire sans problèmes si les sentiments allaient avec. Pour le faire volontairement elle en bavait un peu mais quand son subconscient décidait pour elle, c'était limite si elle n'était pas plus en forme après... Non, ça c'est l'adrénaline XDD

    Toujours à chercher quelque chose sans savoir quoi, Mary le regardait. Il devait sûrement la maudire de ne pas réagir, mais en même temps, il n'avait pas été très explicite dans ce qu'il avait... Cela dit, elle se releva brusquement lorsqu'elle le vit chavirer sur le côté, tombant par terre. Enfin il n'eut pas le temps de tomber, elle le figea lorsque sa tête approchait du sol à cinq centimètres. Hey ! Qui a dit qu'elle n'était pas vive d'esprit ? A cet instant, elle regarda juste au dessus des plaintes dans l'espoir d'y trouver une quelconque prise électrique. Il y en avait une à quelques mètres. Restait à savoir comment l'y amener sans le défiger... Car dans cet état, plus rien ne réagissait, son cœur tout comme ses muscles et ses nerfs étaient tous immobiles. Aucun organe ne demandait quoi que ce soit, le sang ne bougeait plus, c'était parfait pour lutter contre la fatigue qui l'accablait. Pour ce qui était de ce qui sa passait dans sa tête, bien que ses pensées à lui ne fonctionnaient plus, peut-être en était-il autre chose pour la voix qui l'habitait. Soupirant, elle se baissa puis passa ses mains en dessous de ses épaules, les joignant dans son dos. Elle le souleva et son organisme fut ré-activé.

    Il ne devait plus voir grand chose ni pouvoir réagir, alors elle le traîna sans ménagement dans le couloir. La prise atteinte, Rosemary le déposa plus délicatement que lui ne l'avait posé précédemment puis prit ses mains. Elle s'arrêta à quelques centimètres de la prise. Si elle lui mettait les doigts dedans, elle serait, elle aussi électrisée voir même électrocutée ! Elle laissa sa main tomber puis se mit à genoux à côté de Ryde. Elle le secoua.

    - Hey Ryde !! T'es presque mignon mais j'vais pas non plus sacrifier ma santé pour toi alors reviens avec moi tou'd'suite !!! Lâcha-t-elle d'une voix haute. Encore une boulette... Mais elle préférait ça plutôt que de devoir le traîner vers quelqu'un qui pourrait mieux l'aider.

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Dim 10 Mai - 12:57

    Eh bien, c'est une chose de tomber dans le coma, c'est moi qui vous le dit. Oui, oui, je sais, normalement, je suis censé être, pouf, tombée dans les vapes, moi aussi, mais il faut bien que quelqu'un raconte l'histoire non ? Bon bref, passons, c'est assez bizarre, c'est un peu comme un sommeil venu de nul part, sauf que tu sais pas si tu vas te réveiller, mais en fait, t'en as même pas conscience... C'est aussi très embêtant de devenir une grosse masse, c'est assez ennuyeux. Je pense également que si jamais Ryde se réveille, il va piquer une crise... Je vous dit cela en toute honnêteté, hein...

    Ça n'était jamais arrivé au jeune homme se sombrer à un tel point, certes, des fois, il se sentait tellement fatigué qu'il avait à peine la force de marcher, mais il arrivait toujours à retrouver de l'énergie, mais là, c'était vraiment un point extrême, et peut-être que c'était une chance d'avoir croisé la jeune femme, enfin, peut-être pas, car tout ce qui lui arrivait ce soir était dû à cette rencontre. Ryde avait sombrer sans plus vraiment pensé que la jeune fille l'aurait aidé, mais leurs conflits allaient-il jusque là ? C'est vrai que leur relation pourrait paraitre assez étrange pour les autres, deux personnes qui possèdent un caractère similaire devraient plutôt s'entendre non ? Apparemment non, les deux jeunes gens étaient presque incapable de s'entendre, quand ils se parlaient, ce n'était que blague de mauvais goût... Les autres orphelins se demandaient bien pourquoi ils étaient incapable de s'entendre. Et puis, si jamais quelqu'un posait la question à Ryde, il répondait qu'il ne savait pas et il criait sur la personne de dégager. Même une fois, il en manqua d'en frapper un, alors qu'il se baladait dans le parc, quelqu'un l'aborda avec un air tout mignonnet, Ryde ne sait déjà plus que c'était, mais cette personne semblait sûrement être plus jeune que lui, enfin, il ne s'en inquiétait pas, comme à son habitude, il demanda méchamment au gamin pourquoi il venait lui parler, celui-ci lui demanda si il pouvait lui poser une question, Ryde lui répondit non, mais le garçon ne l'entendait pas de cette oreille. Il lui sortit, comme ça, du tact au tact.

    -Tu te disputes toujours avec Rosemary parce que t'es amoureux d'elle ?


    Je vous laisse imaginer la réaction de Ryde, c'était une scène assez distrayante. Ryde manqua d'avaler sa cigarette et il mit bien 30 secondes à arrêter de tousser, ensuite il dévisagea le petit garçon et lui hurla dessus quelque chose comme "Mais t'es complètement pas bien dans ta tête, tu fumes à ton âge ou quoi ?!", en même temps, il l'avait agrippé par le col de son manteau et avait planté ses yeux marrons foncés dans ceux du gamin, celui-ci repartit en courant et en pleurant, tellement il avait eu peur de la réaction de Ryde. Ryde ne le revit plus jamais soit disant passant, mais sa phrase resta dans sa tête toute la journée et il s'énerva contre la moindre personne qu'il approchait. Il se demandait pourquoi il avait pensé une telle chose, ce gamin...

    Passons sur cette anecdote et revenons à nos moutons, Ryde ne se sentit même pas soulever et être déplacé, c'était le trou noir dans sa tête, n'ayant même pas la perspective de se réveiller. Ensuite, ce fût moi la première à prendre conscience que quelqu'un parlait et le secouait. Cependant, ça ne servait à rien que je tente de communiquer avec Ryde puisqu'il était partit dans un autre monde xD Mais finalement, au bout d'un moment, il saisit les poignets de la jeune femme qui le secouait.

    « T’as finit, oui… »


    Bon bien sûr, c'était à peine saisir puisqu'il n'en avait pas la force, il ouvrit ensuite les yeux et regarda furtivement les alentours, enfin si il arrivait à voir, plus c'était comme si la prise l'appelait, il tendit les mains et posa ses doigts dessus. Comme tout à l'heure, une multitude d'étincelles commença à parcourir le corps du jeune homme, illuminant le couloir. Et il reprit des couleurs, ses yeux devinrent un peu plus clair, et une fois la reprise en énergie finie, il posa une main sur sa tête.

    « Non mais ça va pas, à cause de toi, j’ai mal à la tête, faut pas secouer les gens comme ça… »

    Il tourna la tête et la regarda dans les yeux, sans pour autant avoir un regard mauvais. Puis il s'ébouriffa les cheveux avec ses deux mains, les décoiffant complètement , pour ensuite claqué des doigts, une étincelle illumina le couloir, et Ryde ne put s'empêcher de sourire. Mais il réalisa rapidement qu'il y avait Rosemary alors son visage redevint impassible comme d'habitude, et il s'assit en tailleur. Ryde ne sourit jamais devant les gens, il ne montre jamais ses sentiments, pourquoi ? Je laisse le mystère plané (Moi non plus je sais pas, on dirait une sorte de réflexe ou d'habitude xD)

    « Et puis, ça t’aurais pas électrocuter, je sais me contrôler, à peine j’aurais effleuré la prise que j’aurais déjà repris mes esprits, j’t’aurais pas laisser crever… »

    Il la regarda, et il semblait étrangement, terriblement, sérieux, ce qui ne lui ressemblait pas du tout, mais alors pas du tout sur ce genre de sujet. Normalement, il se soucie guère des autres, ce n'est pas non plus un égoïstes complet, mais que les gens se blessent sous nez, il n'en a rien à faire. Mais il montrait que, finalement, il pouvait être sympa... C'est sûrement dû à mon bon comportement à moi xD Mais Ryde évitait de renouer le contact avec moi tout de suite, parce qu'il savait que par moment, il parlait à voix haute alors que ça mettait destiné, et la jeune femme allait sûrement se poser des questions, déjà si elle ne le faisait pas déjà.

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Rosemary V. D. Brükken
    ♠ { I'm A Lethal G!rl

♠ { I'm A Lethal G!rl
avatar

Messages : 501
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 26

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: Variation du rythme moléculaire
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Dim 17 Mai - 14:56

    Ce n'était pas tous les jours que l'on devait s'occuper d'un comateux... Surtout du genre de Ryde. C'était assez bizarre ce que Rosemary ressentait à cet instant. Il était là, inconscient, et bien qu'elle voulait l'aider par principe, cela semblait être plus profond. L'aider devenait une envie plus qu'un devoir. Voyant la tournure de ses ressentis, elle se dît que ce n'était que parce qu'il était le compagnon de ses jeux d'humour noir. Si ce n'était pas sur lui qu'elle passait ses nerfs, sur qui cela pouvait être ? Elle tenait trop à Pandora et à Walter pour leur faire subir cela. Ses camarades de chambre ne lui avaient rien fait et puis elle faisait bien de ne pas se les mettre à dos sinon les nuits ne feraient que gagner en difficultés. Tous les autres internés n'étaient pas assez intéressants. Il y avait bien Stéphanie, mais elle n'était pas vraiment une ennemie comme les autres. La jeune fille de Narcisse voulait les grâces de Mary qui l'envoie balader à chaque fois. Elle ne ripostait jamais, ou si elle le faisait, ce n'était pas pour jouer mais pour finir la rencontre. Avec Ryde, c'était tout à fait différent ! Ils se lançaient des pics et répondaient, ils n'étaient jamais à court d'idées et n'abandonnaient jamais que par la force des choses. Aller en trouver un autre comme Ryde, c'était mission impossible !

    - Hey Ryde !! T'es presque mignon mais j'vais pas non plus sacrifier ma santé pour toi alors reviens avec moi tou'd'suite !!! Elle ne trouvait rien d'autre à faire que le secouer pour qu'il revienne à lui. Mais dans cet élan, elle le senti saisir ses poignets qu'elle avait fin. De ses mains il en faisait le tour avec facilité.
    - T’as finit, oui... Lâcha-t-il d'une voix très faible.

    Presque avec un sourire aux lèvres, elle s'était arrêtée de le secouer comme un pommier. Presque avec un sourire car avant que l'erreur ne soit faite, elle s'en empêcha, se demandant d'où avait put lui venir cette idée de sourire. C'était tout à fait inutile et cela aurait put être mal interprété, ou plutôt bien interprété mais d'une façon qui, pour elle, était mauvaise. Pourquoi lui signifier de la sympathie ? Elle préférait mourir plutôt que de lui adresser un sourire sincère ! Comme s'il avait un radar intégré dans ses mains, ces dernières se dirigèrent vers la prise qui était au-dessus de sa tête. Se reculant un peu tel un mécanisme subconscient, Mary vit ses yeux se mettre à demi-fermer. Il faisait pas mal de lumière avec toutes ses étincelles qui sortaient de son corps. Le regarder reprendre de l'énergie était assez intéressant. En fait, bien que l'on pourrait s'imaginer le chimiste fou qui se faisait électrocuter, lorsqu'il était électrisé, c'était tout à fait autre chose. Sa peau ne s'enduisait pas de cendre, ses yeux ne blanchissaient pas et ses cheveux ne se dressaient pas en spikes bien définis. Seules des étincelles et des filet d'électricité le parcouraient. C'était joli à voir. Après cela fait, il s'ébouriffa les cheveux, s'asseyant en tailleur devant Rosemary qui était, quant à elle, a genoux.

    - Non mais ça va pas, à cause de toi, j’ai mal à la tête, faut pas secouer les gens comme ça... Lui dit-il à la place d'un remerciement qu'elle n'attendait pas.
    - Vas t'faire voir ! C'est pas forcément d'ma faute si t'es tombé dans les vapes alors évite de souligner des potentielles erreurs ! Elle ne regrettait vraiment pas qu'il ait ce mal de tête, qui, pour une fois, est plus du à son réveil qu'à la jeune fille.

    A croire qu'elle ne faisait pas que du n'importe quoi à chaque fois, ou plutôt que son n'importe quoi traditionnel n'était pas toujours la cause des problèmes... Comme s'il venait d'avoir un nouveau jouet en main, elle le regarda claquer des doigts. Une étincelle apparue et, en toute satisfaction pour lui. Il en fit un sourire, ce qui fit froncer les yeux de Mary qui ne l'avait jamais vu comme ça. Mais comme elle s'en doutait, dés qu'il se souvint qu'elle était à ses côtés, il cessa cet air bête et reprit son indifférence habituelle. Tout comme elle, il ne laissait jamais ses sentiments le pénaliser ou tromper ses désirs. Il ne tient pas à attirer l'attention des autres et encore moins la sympathie. Afficher un visage indifférent à toutes les circonstances leur assurait de ne pas faire que les autres prêtent attention à eux. C'était un bouclier défensif que Rosemary avait prit depuis qu'elle avait prit conscience de ce qu'elle était et de ce qu'elle avait fait à son père.

    - Et puis, ça t’aurais pas électrocuté, je sais me contrôler, à peine j’aurais effleuré la prise que j’aurais déjà repris mes esprits, j’t’aurais pas laissé crever, bine que l'envie ne devait pas vraiment lui manquer, cependant il semblait tout de même bien sérieux en disant cela...
    - Dans l'art de rassurer, t'es sûrement pas l'vainqueur... Lança-t-elle froidement histoire de casser le sérieux qui planait dans le couloir. Elle ne savait pas pourquoi il était si bizarre mais elle ne voulait pas vraiment le savoir. Pour preuve, elle chercha un autre moyen pour contourner plus que ce problème-là... Assez joué, j'vais voir ailleurs, on sait jamais, peut-être que j'pourrais être tranquille un jour ! Dit-elle en se levant et en tournant les talons à Ryde. Elle n'avait pas spécialement sa dose d'emmerdement avec le jeune homme, mais pour ce qui était de la dose de mouvement, elle était gâtée, alors autant arrêter les frais parce que si ça continuait comme ça, ils se feraient épingler en beauté et les soupçons du surveillant sur l'origine du bris de la tuile seraient fondés. Ce n'était pas trop le genre de Rosemary de partir comme ça, en général, elle allait au fond du puits, mais là, ce n'était pas une nuit où elle était prête à ça. Il faut se rappeler qu'au départ elle était censée se ressourcer en toute solitude et tranquillité !

_________________
[list]Égaré en chemin I'm lost
Tu verras le pire I'm lost
Pour trouver le sud I'm lost
Sans perdre le nord I'm lost
I'm Lost but I'm not stranded yet...
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larkhill2.forumactif.com
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   Dim 17 Mai - 15:27

    Ryde ne disait plus rien, il essayait peut-être de fermer son esprit à mon accès, car il semblait avoir envie de réfléchir en toute tranquillité et il ne voulait sûrement pas que je capte toutes ses pensées. Seulement, c'est une chose impossible, il ne peut me fermer son esprit, il serait télépathe, je ne dis pas, surtout que ça ferait une excuse pour que je soit entré dans son esprit, mais il ne l'est pas, et il est donc impossible pour lui que j'arrête de lire dans ses pensées, surtout que je n'ai rien d'autre à faire que de voir à travers ses yeux et de tenter de le comprendre. Enfin, je faisais mine qu'il avait gagner, que je ne lisais pas dans ses pensées, pour savoir ce qu'il mijotait. Il commença plus à essayer de se souvenir que de réfléchir, en réalité, les choses qu'il avait pu penser un peu plus tôt dans la soirée s'étaient complètement effacer, la haine, la haine envers la jeune femme était partit, mais il essayait de savoir si c'était vraiment un sourire qu'il avait vu sur ses lèvres juste au moment où il reprenait conscience, enfin, il passa rapidement sur ce genre de réflexion et accepta enfin de penser qu'il appréciait la jeune femme, il était narcissique avec elle différemment avec les autres, il le faisait avec plus de sincérité, oui, c'est sur à comprendre, mais il envoie balader les autres orphelins presque machinalement, alors qu'il prend le temps de bien répondre à Rosemary, il la cherche vraiment, et même si les autres pensent qu'ils se détestent, Ryde finit tout de même par penser qu'ils avaient tord, c'était bien plus amusant d'envoyer balader le jeune fille que n'importe quelle autre personne. Mais avait-il le droit d'éprouver de l'affection à quelqu'un ? Depuis le temps qu'il rejette les autres, ce n'était pas possible...

    Ryde secoua la tête de gauche à droite, plus pour lui même, il n'avait même pas entendue la phrase de réponse à ce qu'il lui avait dit, par contre, le fait qu'elle lui dise qu'elle s'en allait résonna dans sa tête. Il sortit de ses pensées et leva un air surpris vers elle alors qu'elle même se levait. Alors comme ça, elle le laissait là, plus rien. Ryde se vexa, et il grinça des dents.

    « Pff… »

    Il restait assis en tailleur contre le mur, et il posa sa main à plat sur le sol, envoyant une légère décharge électrique jusqu'aux pieds de la jeune femme. Il gardait cependant un air vexé sur le visage, et même si la décharge était légère, elle n'avait rien de grandement amical. Il allait devoir trouver autre chose à faire, puisqu'il n'avait pas besoin de dormir, mais finalement, il n'avait pas envie d'être seul, oui, je ne compte pas...

    « Aller, casses toi… T’es trop trouillarde pour rester en dehors de ta chambre en pleine nuit… »

    Il cachait son besoin de compagnie derrière de la provocation, et le fait qu'elle le laisse comme ça derrière lui avait tendance à l'énerver. Et si il ne la provoquait pas et ne réussissait pas à la ramener près de lui, il allait devoir se défouler sur autre chose ou quelqu'un d'autre, peut-être son camarade de chambre allait sentir quelque picotement cette nuit, il ne savait pas ce qu'il allait faire, mais il allait exploser si cela continuait. Son pouvoir avait tendance à suivre ses humeurs, et il était tellement vexé et énervé que de petites étincelles parsemaient son corps en dansant sur sa peau ou sur ses vêtements. Ryde reste un garçon très instable qui ne contrôle que très difficilement ses pouvoirs lorsqu'il n'est pas calme, lorsqu'il est calme, il contrôle sans aucun problème l'électricité chargée dans son corps, mais quand il s'énerve, c'est comme si il bouillonnait de charge électrique à l'intérieur comprenez-vous ? A l'orphelinat, la plupart des gens essayent le moins possible de le provoquer, car ils savent très bien que Ryde n'a aucun scrupule à blesser quelqu'un et qu'il est tout de même très puissant. Les yeux de Ryde étaient d'un marron très pâle et très clair, et ils fixaient avec défis la jeune femme.

    Il se leva enfin et fit craquer ses doigts, ses cheveux étaient encore plus en bataille, et il crépitait sous l'électricité qui se baladait sur son corps, il ne souriait pas du tout, son visage était de marbre, comme d'habitude. Il attendait une quelconque réaction de la jeune femme, près à la provoquer encore une fois, près même à l'énerver jusqu'à ce qu'elle craque... Tout cela pour avoir de la compagnie. Et pendant ce temps, des tonnes et des tonnes de pensées se baladaient dans son esprit, la colère perturbait tout, et Ryde pensait sûrement que je ne captais rien alors que je les examinais une à une. Ses pensées allaient de la haine, à de l'envie de compagnie, passant par une folle envie de destruction... Les paroles du garçon qu'il l'avait questionné sur la nature des disputes entre Rosemary et lui résonnaient dans son esprit, il avait envie de retrouver ce gosse et de l'étrangler. Vraiment, c'est un colérique excessif...

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flagrant délit {{ RYDE }}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flagrant délit {{ RYDE }}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLAGRANT MEETING VW .... mais Eriba aussi
» Flagrant délit de Contradiction dans l'industrie du luxe.
» Abeilles : flagrant délit de vol de pollen sur ciste cotonneux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L A R K H I L L :: L A R K H I L L - Intérieur :: 
* Quatrième Niveau - Interdit
 :: Toit
-
Sauter vers: