L A R K H I L L

Intrigue #1 ... Douce Trahison
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des émoticones ont été ajoutés à la liste dans la catégorie Divers.
Zack Ryan Tollins nous quitte... Bonne chance à toi pour la suite !

Partagez | 
 

 Astor Bellow

Aller en bas 
AuteurMessage
Astor Bellow
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2009

Need More !!
Âge: 29 ans
Pouvoir: Télékinésie
Relations en Bref:

MessageSujet: Astor Bellow   Sam 18 Avr - 10:39

    >> I pour Identité <<
        Nom : Bellow
        Prénom : Astor
        Âge : 29 ans
        Nationalité : Américaine
        Don : Télékinésie


    >> C pour Caractéristiques <<
        Caractère : Elle a toujours été quelqu'un de très hors du commun sans que personne ne comprenne pourquoi. Elle porte souvent un masque qui empêche les autres de voir ses émotions, ce qu'elle ressent vraiment. Ce masque est composé d'un vide intersidéral dans son regard. Il est tellement indifférent que ça en devient très frustrant pour ceux qu'elle regarde. On voit directement à quel genre de personne on peut avoir à faire. Ou tout du moins les autres pensent pouvoir la connaître juste en la croisant. Une jeune femme complètement à côté de la plaque, désinvolte envers tout ce qui bouge ou non, très agressive et toujours sur la défensive. Une femme que personne n'a vraiment envie de connaître en somme. Un peu comme le diable incarné. Mais ceux qui croiront cela sont loin du compte. D'accord, elle paraît être ignoble et sans cœur, cependant c'est faux. Elle est très sensible et comprend parfaitement les autres, mais elle cache cela afin de ne pas se laisser influencer par la pitié ou la sympathie qu'elle pourrait ressentir pour quelqu'un. Elle n'aime pas avoir des attaches car c'est synonyme d'ennuis. Dés que les sentiments sont en jeu, on risque à chaque fois de voir sa confiance trahis et la meilleure solution qu'elle a trouvé pour ne pas avoir à s'en inquiéter, c'est de rester méchante envers les autres. Ainsi ils ne s'attachent pas à elle et elle n'aura aucun remord à se faire pour eux. Mais ce voile qu'elle porte est très mauvais car, au final, elle ne connaîtra jamais le bonheur d'être heureuse.

        Goûts & Dégoûts : Cela peut paraître assez spécial, mais elle adore soigner les gens. Disons que c'est un peu sa façon à elle d'avoir leur pardon pour les barrières qu'elle met entre elle et eux. Enfin, dans son cas, on pourrait parler de murs de prison... Elle aime voir un sourire sur les gens, ne pas les voir souffrir, leur rendre espoir, mais tout cela jamais directement sinon elle serait trop bien considérée des autres par rapport à ce qu'elle veut qu'ils voient en elle. Elle est très trompeuse au final et un goût sûr pour la manipulation des autres. Elle passe ses journées à feuilleter les dictionnaires médicaux, elle a fait de belles études et était la meilleure de sa promotion, elle savait donc déjà les trois quarts de ce qu'il y avait marqué mais cela lui permettait de passer le temps. Sa couleur préférée, le noir, désigne un peu le vide dont elle s'est entourée. Cette nuance non pas une couleur mais l'absence de toutes les couleurs semble la rassurer. l'une de ses particularités en tant que médecin d'ailleurs, c'est de porter une blouse noire. C'est contre les règles mais elle se contre fiche des règlements. Elle a été habituée à vivre sans, alors forcément, c'est difficile de devoir obéir à des règles à présent. Elle déteste que l'on dirige sa vie, elle veut avoir le contrôle, en fait, c'en est un besoin vital, sinon elle se perd. Elle est très instable et il suffit qu'un seul détail lui échappe pour qu'elle pète carrément un plomb !


    >> H pour Histoire <<
        Passé : A sa naissance, ses parents disparurent comme par enchantement. Personne chez eux, personne au bout de leur cellulaire, la petite fille qu'Astor était resta trois mois à l'hôpital avant qu'un membre de sa famille soit trouvé. C'était son oncle. Il alla chercher la fillette et la prit sous son aile. Mais une fois qu'elle devint assez autonome, vers quatre ans, il la laissa se débrouiller seule, entièrement. Il lui donnait comme raison qu'elle ne devait surtout pas devenir aussi dépendante des autres que l'avait été son père. Son père... Dés qu'elle parlait de lui ou de sa mère, alors Andrew, son oncle, devenait muet comme une tombe. Ils sont morts dans un accident de voiture. C'était là tout ce qu'il trouvait à lui dire. Que dire de plus de toute façon ? Qu'ils l'avaient abandonné ? Il n'est pas idiot, cela lui ferait plus de mal que de s'imaginer leur décès et puis, pour lui, ce serait un déshonneur, car au fond, c'est un acte très lâche d'abandonner son enfant ainsi.

        Astor qui déteste les mensonges, a donc vu sa vie s'en construire. Bien sûr, elle était loin de se douter de la vérité. Andrew était assez distant d'elle. Lorsqu'elle voulait lui parler, il stoppait la discussion le plus rapidement possible car, il le savait, elle finirait par lui demander des choses sur ses parents. Mais un jour, il n'eut pas besoin d'avoir sa nièce à ses côtés pour entendre parler de son frère, Dylan. Ce dernier lui avait envoyé une lettre, ou plutôt, une lettre avec son nom dessus lui était parvenue. Dedans, il était écrit des choses que personne ne pourrait deviner, ce qui troubla Andrew. Dis-lui que son père l'a abandonnée, dis-lui que sa mère l'a abandonnée, c'est à cause d'elle, elle doit payer. Cela, il ne le comprit pas, il ne le comprit jamais. Mais en effet, c'était un peu de la faute d'Astor, ou tout du moins, de ce qu'elle était. La vraie histoire est qu'avant la naissance de sa fille, sa mère, Cora, apprit à son mari qu'elle avait quelque chose de particulier et que cela se répercuterait sur l'enfant qu'ils allaient avoir. Elle avait un pouvoir, le pouvoir de faire se déplacer n'importe quel objet. Ne pouvant accepter cela, Dylan ordonna à sa femme d'abandonner Astor à sa naissance et qu'ils partiraient loin tous les deux. Lorsqu'ils l'eurent abandonnée, il tua Cora et se donna la mort en suivant.

        Personne ne connaissait cette version des faits et, au final, c'était bien mieux pour tout le monde, comme il était mieux pour Astor de ne jamais prendre connaissance de cette lettre. Mais trois jours après, Andrew reçut une autre lettre, même en-tête, même écriture, sans signature. Cette lettre expliquait les véritables faits. Cela intrigua beaucoup l'oncle qui décida de passer la première lettre à la police, que cette dernière lui dise qui en était l'émetteur. Mais en vain... Plus les jours passaient et plus il pensait à cette seconde lettre et ce qu'elle disait. Il y réfléchissait tous les soirs devant un verre de whisky. A la fin, il finit par y croire. Du coup, les distances qu'il gardait avec sa nièce ne firent que s'agrandir. Puis il commença a être de plus en plus absent, toujours plus loin, toujours plus longtemps. Laissant Astor se créer son libre arbitre seule. Bien que jamais elle ne se l'avouera, elle a beaucoup souffert de ce manque qu'il avait crée en elle. Elle traînait en ville, ne fréquentait jamais les bonnes personnes et bien qu'elle était très douée à l'école, elle faisait tellement d'erreur de comportement qu'elle fut virée de trois collèges. Heureusement qu'elle changea d'État, à ses quatorze ans, ils déménagèrent du Wisconsin pour le New Jersey, à Middletown. Là-bas, à ses seize ans, elle fugua.

        La jeune fille erra pendant toute une année dans les rues sans jamais se faire attraper. A vrai dire, Andrew n'avait jamais demandé à la police de la retrouver, pour lui, c'était un peu acte de la providence qu'elle soit partie sans qu'il n'ait eut besoin de faire quoi que ce soit. C'est à cette période de sa vie qu'Astor comprit qu'elle avait cette capacité particulière de faire mouvoir les objets par simple action de sa pensée. Mais elle ne se servait pour ainsi dire jamais de ce pouvoir, ne sachant pas d'où il sortait. Sauf pour ses moments de fainéantise aiguë, alors là, elle l'utilisait. Après un an passé dans les rues, elle fut attrapée par un homme qui, après lui avoir montrer son pouvoir, la mit en confiance. Légèrement méfiante tout de même, elle accepta de le suivre à cet institut dont il lui parlait. Son choix de l'avoir suivit, elle ne le regretta pas, car même si elle ne s'intégra pas du tout dans cet orphelinat, elle apprécia vraiment l'éducation qu'elle y avait trouvé. Même si cela ne changeait rien à son mauvais caractère, elle y trouva bien plus qu'une famille. Ils parvinrent à lui permettre d'accéder à son rêve de devenir médecin. Elle entreprit ses études dans une grande université et une fois diplômée, meilleure de sa promotion, elle décida de devenir médecin à Larkhill.

        Famille : Elle ne connaît rien de ses parents, sauf qu'ils ont été tués dans un accident de voiture, ce qui n'est que pure baliverne inventée par son oncle, Andrew, pour qu'elle cesse de le harceler de questions. Il a toujours été assez distant avec elle et cela ne fit que s'accroître avec le temps. En fait, du jour au lendemain, il commença à changer toute sa routine. Astor s'est toujours douté qu'il avait dût apprendre quelque chose qui avait son importance, sans jamais chercher à savoir ce d quoi il s'agissait. Même si elle y aurait attaché son importance, elle était persuadée qu'il ne lui en aurait rien dit, alors à quoi cela aurait servit ?

        Liens :
        • John Evans >> Il est un peu comme un père pour elle.
        • Brittany Stanford >> Elle déteste les personnes superficielles.
        • Gregory Blake >> C'est rare qu'elle ait des amis, surtout comme Gregory.


    >> T pour Toi <<
        Pseudo : Bad-Slayer
        Âge : 16 ans
        Avatar Utilisé : Candice de ETHS
        Code du Règlement : ///
        Comment as-tu connu Larkhill ? Double compte >> Rosemary

_________________
    Libère mon esprit,
    Libère-le je t'en pris,
    Et si j'y laisse ma vie,
    Je serais enfin dans l'oubli...
double compte de ROSEMARY V. D. BRÜKKEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Astor Bellow
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Montre Astor
» La montre du grand-père et vous ...
» QUE VEUT DIRE L'APPELATION "EBAUCHE SUISSE"
» Problème demontage maillons bracelet HAMILTON
» ASTOR Watch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L A R K H I L L :: G E S T I O N :: 
* Présentations
 :: Présentations Validées
-
Sauter vers: