L A R K H I L L

Intrigue #1 ... Douce Trahison
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Des émoticones ont été ajoutés à la liste dans la catégorie Divers.
Zack Ryan Tollins nous quitte... Bonne chance à toi pour la suite !

Partagez | 
 

 Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !

Aller en bas 
AuteurMessage
Arhyla Weleste

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 26
Localisation : En train de piquer en cachette de la nourriture dans le frigo

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: régulation méteorologique de la densité de poulpes roses à pois verts dans l'atmosphère en zone immédiate (je fais pleuvoir des poulpes, quoi^^)
Relations en Bref:

MessageSujet: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Ven 29 Mai - 14:48

Larkhill... La colline de l'alouette... Quel nom débile pour un orphelinat ! Normalement, les orphelinats ont des noms plus... effrayant ! Si vous avez vu Les Choristes, vous pouvez constater que la pension s'appelle le Fond de l'étang, et que ce nom est très bien trouvé ! Arhyla s'attendait à quelque chose de bien plus terrorisant que cela, un truc du genre film d'horreur avec un château en ruine, des toiles d'araignées à tous les coins de couloir, des chauve-souris et une malédiction étrange... Mais il y a toujours un "mais" :

Mais, devant l'entrée du grand bâtiment tout neuf, un chaud soleil de mai brillait dans un beau ciel dégagé, des oiseaux voletaient paisiblement et gazouillaient tandis qu'une femme de ménage traversait la pelouse vert fluo, un sceau rempli d'eau savonnée à la main. Rien à faire ! Même dans un repère de mutants dotés de super-pouvoirs à la X-men, tout était d'une banalité à pleurer ! Cela n'avait strictement rien à voir avec le film ou le dessin animé, car eux montraient une école technologiquement avancée sur son temps et des histoires passionnantes à chaque épisode (ou à chaque film) !

*Au moins, les élèves ne sont pas normaux, c'est déjà ça...*

La jeune fille avait tout fait pour ne pas vivre un existence morne et ennuyeuse, comme sa famille adoptive, mais la réalité la rattrappait inévitablement. Elle avait beau avoir un super-pouvoir-de-la-mort-qui-tue-trop, elle vivrait comme tout le monde...

Avec un soupir, Arhyla sorti son portable de sa poche et envoya un rapide SMS à sa mère, qui lui avait exigé qu'elle la prévienne lorsqu'elle serait arrivée.

"je sui arivé. sa a l'air tro nul ici. Bizzz"

Sans prendre la peine de corriger, ni même de remarquer ses fautes d'orthographes qui faisaient invariablement dresser les cheveux de sa mère sur sa tête, elle empoigna sa valise d'une main ferme et la traina derrière elle, en direction du hall. Elle aurait agit de même si sa valise n'était pas dotée de roulettes, et ensuite se serait plainte du manque de qualité du matériel acheté par ses parents... En effet, elle est à peu près aussi irresponsable qu'une gamine de neuf ans, et ne désir surtout pas évoluer. Arhyla un jour, Arhyla toujours !

Dans le hall, la température chuta de quelques degrés, au grand soulagement de la jeune fille. Malheureusement pour elle, elle était munie d'une peau très sensible et passait ses étés à prendre des coups de soleil et à s'arroser de crème solaire. Personne n'était parfait, pas même elle. Je sais, c'est difficile à croire, mais pensez ce que vous voulez !^^ Epuisée par l'effort surhumain qu'elle venait de faire (remonter d'un pas fatigué l'allée de Larkhill en trainant ses pieds et sa valise et en faisant plusieurs pauses à un intervalle régulier de... trois mètres), Arhy lâcha son sac et se laissa tomber dessus plus qu'elle ne s'assit. Quand on pense qu'elle a toujours les meilleures notes en sport, on se demande quoi faire pour ce cas désespéré !

Après s'être éclaircit les idées, la jeune fille remarqua alors un grand panneau sur lequel était affiché des feuilles sans doute importantes. Malheureusement, elle ne pouvait pas lire ce qui était écrit dessus à cette distance, et ce fut avec bonne humeur ("Fait ch*er ! Ils auraient pas pu écrire plus gros ou mettre le panneau plus près ?!") et énergie qu'Arhyla se leva et alla satisfaire sa curiosité. Grand bien lui en prit car elle vit affiché le nom des personnes répartis dans les chambres avec un plan pour qu'on puisse trouver ces dernières. Examinant les feuilles avec attention, elle vit son prénom son la case de la chambre deux, à côté de celui de Ryde Reynolds et Alice Moskavitz au deuxième niveau, dans l'aile gauche.

"Bon, je suis partie..." s'exclama la jeune fille avec un enthousiasme renouvelé.

Elle était dans une chambre mixte... Une chambre mixte ! Cet orphelinat n'était pas si banal qu'il en avait l'air, tout compte fait ! En fait, c'était logique. Il fallait bien cacher sa vraie nature au reste du monde, non ? Mais (car il y a toujours un "mais" !) la joie d'Arhyla se ternit lorsqu'elle vit le nombre de marche à escalader. Et il n'y avait pas d'ascenseur...

"Bon Dieu ! POURQUOI ILS N'ONT PAS D'ASCENSEUR DANS CE FOUTU BLED !!!"

______________________________

La porte de la chambre numéro deux s'ouvrit à la volée et une jeune fille aux longs cheveux verts fluo encombrée d'une énooorme valise et d'un sac de cours visiblement peu chargé s'écrasa par terre en s'écriant :

"Rhaaa ! Enfin arrivée !!!"

S'il y avait des gens dans la chambre (ce qu'elle n'avait pas vérifié), ils devaient être légèrement surpris de cette invasion soudaine et sans cause distincte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Ven 29 Mai - 17:20

    Dormir ! Ah, après la nuit de dingue en boîte de nuit, voilà enfin que le jeune homme veut dormir.

    Bon, eh bien, bonjour ! Vous ne savez toujours pas qui je suis ? Eh, je vais me présenter, une fois de plus, je ne compte plus le nombre de fois où je l'ai fait, enfin bon. Comme vous pouvez le constater, ça n'a rien de normal, eh oui, disons plutôt, que je suis résigner à l'état d'esprit. Rah, je m'embrouille quelque peu et je vais essayer de faire simple. Je suis un esprit dans la tête de ce jeune garçon. Non, non, je ne suis pas apparue du néant, comme ça en claquant des doigts. En réalité, avant de n'être plus qu'état de pensées dans un autre cerveau, j'étais une humaine, mutante plus précisément. Je devais avoir dans les 22 ans, je ne sais plus réellement en fait, je crois que je perd peu à peu des détails de ma vie humaine (oui, pour moi, l'âge est un détail...) Un jour où je traversais une route en courant, je me suis faite renversée par une voiture, sous les yeux d'un petit garçon d'à peine 5 ans. Ce petit bonhomme devint mon hôte, nous partageons le même corps, mais en aucun cas je le contrôle. Je ne sais pas vraiment si je peux contrôler son corps, je n'ai jamais essayé, car Ryde n'a pas choisi qu'une femme se retrouve dans sa tête, et qu'en plus je le contrôle, ce serait vraiment mesquin et égoïste. Je ne fais qu'observer, nous communiquons très peu, ça nous arrive bien entendue, mais j'essaye d'intervenir le moins possible dans sa vie, car, en toute logique, je n'ai rien à faire là. C'est sa vie, et non plus la mienne, je ne suis que spectatrice de son mauvais caractère, je lis dans ses pensées comme dans un livre ouvert (je ne sais pas si il peut en faire de même avec moi), et je dois dire, qu'avec le temps, j'ai appris à le connaitre, je le connais pas cœur, comme si je l'avais faite. Je connais ses désirs, son passé, ses envies, ses malheurs, je sais tout.

    Là, il glandait complètement dans son lit, pour l'instant, il était le seul à bénéficier d'une chambre mixte, mais parfois, être avec une fille n'est pas des plus pratique. Surtout qu'il a un rythme particulier. Enfin bon, vous vous demanderez aussi pourquoi il a envie de dormir, alors que vous savez très bien que le monsieur est une batterie humaine, qui, en cas de fatigue, n'a qu'à tendre le bras vers une prise ou un appareil électronique pour se recharger ? Eh bien, il avait envie de faire comme tout le monde pour une fois. FINIT les pouvoirs, juste pendant une heure ou deux, juste pour se remémorer un temps ou rien n'est plus rien, le néant est le néant, moi même y compris, bon moi, je ne dors pas, je veille en quelque sorte. Après donc une nuit de folie à déambuler complètement ivre dans les rues, à taper les premières personnes qui lui prenaient la tête, le brun lunatique qu'il est était rentré à l'orphelinat en utilisant son deuxième pouvoir, celui que je lui ai transmis en entrant dans son esprit, une vitesse inhumaine ! Le seul problème, c'est que ce pouvoir n'est pas compatible avec l'autre, celui du contrôle de l'électricité, alors, quand il cours à fond pour une quelconque raison, son corps se décharge en énergie et si il ne se recharge pas, il risque de sombrer dans le coma. Et je dois dire que personne ne pense vraiment à brancher quelqu'un à une machine électrique pour qu'il se réveille alors qu'il est dans le coma, et c'est le seul moyen pour qu'il revienne à lui.

    Enfin bon, il avait donc courut rapidement pour rentrer sans se faire choper, il n'avait pas fait attention qu'un nouveau nom figurait sur la porte de sa chambre, il s'était un peu rechargé pour ne pas tomber dans les pommes, mais pas trop pour pouvoir dormir et il s'était vautré sur son lit. Une fois somnolant, il n'avait pu dormir qu'une demi heure avant que quelqu'un entre en criant. Il se fichu son oreiller sur la tête qu'il finit par balancer vers l'émetteur du son.

    « ALICE, MAIS CA VA PAS PUTIN, espèce de folle… ! »

    Il était allongé sur le ventre, la tête entre ses bras, une chemise blanche sur le dos et un boxeur noir en guise de bas. Il n'avait aucunement de couverture sur lui, disons plutôt que son côté de la chambre était un vrai bazar. Il releva alors les yeux et se tourna vers la nouvelle venue en la regardant méchamment. Ses yeux étaient d'un marron foncé et terne, ses cheveux bruns en bataille, de fines cernes parfaitement dessinées autour de yeux.

    Rah mon pauvre Ryde, je percutais bien avant lui que ce n'était pas Alice qui était entré en braillant dans la chambre. Car j'ai beaucoup plus de réflexions que lui, normal, je n'ai pas à penser à mes gestes, j'ai juste à penser, et j'avais bien vue que c'était une voix inconnue. Il écarquilla ses yeux sombres en voyant une total inconnue.

    « Hum, tu n'es pas Alice, j'peux savoir ce que tu fiches ici ? ! »

    Il se redressa quelque peu, pas du tout gêné de l'état qu'il affichait. Il ébouriffa ses cheveux, et commença à détailler la jeune fille. Perdant son air surpris mais prenant plutôt son terrible air impassible. Celui qui ne montrait en aucun cas ses sentiments, ses pensées, rien. Hum, c'était une nouvelle venue, mais comme il n'avait pas remarqué le panneau sur la porte de la chambre qui indiquait une nouvelle venue, et comme moi je l'avais remarqué mais qu'en ce moment, Ryde et moi étaient en froid, je ne lui disais rien. Il m'avait reproché, le soir même, d'être un peu trop dans sa tête, donc j'avais décidé de ne plus intervenir du tout, et, lisant ses pensées, je savais très bien que ce vide dans sa tête le déstabilisait, et que finalement, je lui manquais.

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Arhyla Weleste

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 26
Localisation : En train de piquer en cachette de la nourriture dans le frigo

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: régulation méteorologique de la densité de poulpes roses à pois verts dans l'atmosphère en zone immédiate (je fais pleuvoir des poulpes, quoi^^)
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Sam 30 Mai - 10:13

Et cependant, l'occupant de la chambre numéro deux afficha clairement le fait qu'il était parfaitement habitué à être dérangé à l'improviste par une jeune fille désespérante...

Arhyla, qui s'était écroulée par terre en exagérant sa fatigue, avait commencé à se relever quand soudain un oreiller avait volé dans sa direction avec la puissance et la vitesse d'un missile à tête chercheuse de la NASA (enfin, peut-être pas quand même, mais la jeune demoiselle avait toujours tendance à légèrement dramatiser la situation quand elle n'allait pas comme elle voulait !^^). Le tireur avait très bien visé : Arhyla prit le projectile en pleine poire et, sous le choc de cette rencontre inatendue, elle perdit l'équilibre, dérapa sur le sol et tenta de s'accrocher à quelque chose pour éviter la chute. Et malheureusement, sa main rencontra la seule chose fragile qui puisse être à sa portée : une lampe de chevet... Tandis que la jeune fille tombait, elle entraina la lampe avec elle, de la même façon que le destin entraina la chute de l'Empire de Rome, d'une façon inexorable et inévitable. Arhyla, par chance (pour elle, mais pas pour toi, Ryde !^^), se réceptionna sur sa valise pleine de vêtements qui amortirent grandement le choc. Cependant, la lampe, qui avait été lâchée en plein vol, tomba sur le sol dur et froid. La jeune fille se rendit compte de cette fatalité lorsqu'elle entendit un bruit de porcelaine brisée. Elle ouvrit les yeux et vit les débris coupants éparpillés à côté d'elle.

*Oups...*

C'est alors que le jeune homme lança une phrase exclamative grossière à l'adresse d'une certaine Alice. Là-dessus, ce fut plus fort qu'elle. Un gloussement s'échappa de ses lèvres.

"Alice au pays des merveilles !!"

Mais comme ladite Alice n'était pas présente avec les deux jeunes gens, Arhyla ne fit pas tout un délire stupide sur le sujet et se contenta juste de cette réplique un peu moqueuse. Elle reprit rapidement son sérieux pour régler un cas bien plus grave. Son futur colocataire lui avait lancé un oreiller à la figure. Il voulait la guerre, hein ? Pourquoi ne pas l'avoir demandé plus tôt !

*Parce que tu viens d'arriver, bécasse !* se sermonna-t-elle.

De toute manière, le résultat sera le même ! Arhyla empoigna d'une main ferme l'oreiller témoin de sa colère et se redressa, prête à faire payer très chère cette erreur involontaire ! Un détail, cependant l'arrêta. Jusqu'à présent, elle n'avait pas regardé le jeune homme avec attention, et ne se rendit compte que maintenant qu'il était en sous-vêtement. De plus, il était doté d'un visage lisse et régulier, avec des yeux noisettes à croquer et des cheuveux noirs charbon.

*La température doit être élevée s'il dort dans la même chambre qu'une fille... Mais la fête est finie maintenant que je suis là !*

Sans prendre garde à ce qu'il lui disait ("Hum, tu n'es pas Alice, j'peux savoir ce que tu fiches ici ?!"), elle se releva complètement et, avec un cri de guerre, elle se jeta sur lui, le poing droit avec l'oreiller levé au-dessus de sa tête et la main gauche prête à gifler à toute volée. Elle le prit par surprise et le harcela tant et plus qu'il tomba à la renverse. Fière d'elle, elle posa son pied sur son torse et s'exclama :

"Abdique maintenant ou tu périras dans l'atroces souffrances, mortel !"

Il était évident pour Arhyla qu'il s'agissait d'un simple jeu pour faire connaissance, mais après, tout dépendrait de la façon dont le jeune homme réagirait, car c'est un peu humiliant pour un garçon de se faire battre par une fille, surtout une fille aussi originale qu'elle (cheveux verts fluo, vêtements dépareillés, caractère plus qu'étrange, et j'en passe et des meilleures !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Sam 30 Mai - 11:28

    Ryde ne releva pas la remarque sur Alice, il ne lui avait presque jamais parlé, et puis, il se fiche qu'on se moque des autres, du moment que ce n'est pas lui. Seulement, une chose l'énerva, elle n'avait pas répondue à sa question. C'était trop demandé ?! Ryde allait très vite perdre son calme, d'autant plus qu'il était à moitié endormie. Pendant le temps qu'il mettait à émerger, ce qui n'arriverait pas tant qu'il ne se rechargera pas, je réfléchissais. Si la demoiselle était dans cette chambre, c'était forcement qu'elle avait un don, je me demandais bien ce que cela pouvait être. Ryde se frotta les yeux, s'apprêtant à parler lorsqu'il se prit à son tour un coussin en pleine tête et qu'il vacilla pour se retrouver allonger sur le dos et un pied sur le torse. Ses yeux virèrent au marron clair, brillant, à chaque fois que son humeur était forte, ses yeux prenaient une teinte beaucoup plus clair que celle qu'ils avaient d'habitude. Il avait un air complètement ahuri et il regardait son torse se soulever et soulever le pieds de la demoiselle en respirant. Il grinça des dents.

    Ah, pas de bagarre alors qu'il était au bords de l'évanouissement. Cependant, ce n'est pas son genre à se laisser marcher sur les pieds, et encore moins à perdre, et encore encore moins à perdre face à une fille. Il souffla, leva les yeux au ciel et saisit le pieds de la demoiselle des deux mains. Il la fit vaciller en quelques secondes. Mine de rien, malgré ses airs de tapette, Ryde était plutôt musclé. Il se releva alors rapidement, et il baissa les yeux vers la jeune femme sur le sol.

    « Je répète, qu’est-ce que tu fous là ? »

    Il sentit quelque peux sa tête lui tourner, et en utilisant ses dernières forces, il utilisa son deuxième pouvoir, la vitesse surhumaine, pour se rendre à la plus proche des prises électrique. Le chemin à parcourir était tellement petit qu'on aurait pu croire qu'il s'était téléporté, cependant, il pointa son index et son majeur sur la prise, et des multiples étincelles commencèrent à parcourir tout son corps. Ses yeux restaient marron clair, son regard était ailleurs, ses cernes se dissipaient peu à peu. Quand il se releva, il était en pleine forme, il claqua des doigts et une puissante étincelle apparut pour se dissiper quelques secondes après. Vous l'aurez bien compris, Ryde n'a que faire que ce soit une narcisse ou pas, il avait besoin de se recharger, alors il le fait. Il tendit ensuite la main et attrapa l'oreiller du dernier lit de la pièce, celui qui était bien rangé, qui n'avait pas encore de propriétaire, et d'un geste nonchalant, il l'envoya à la jeune fille.

    Ryde est, certes, un garçon colérique et à prendre avec des pincettes. En réalité, les gens ne cherchent même pas à le prendre. La plupart des orphelins l'évitent, ou alors ils ne sont que des pions du jeune homme. Je n'approuve pas vraiment ce que fais Ryde, mais je me suis juré de ne pas intervenir dans sa vie. Ses yeux repassaient doucement au marron opaque qui les caractérisaient souvent, il retrouvait quelque peu son calme. Ryde détailla en quelque regard furtif la jeune fille, elle était vraiment... Étrange, cheveux fluo, vêtements dépareillés, et le jeune homme ne put s'empêcher de la juger sur ce caractère. Il pensait avoir devant une jeune fille insolente, arrogante, caractérielle, peut-être avait-il raison... Mais c'était exactement le caractère qu'il ne lui fallait pas, ils allaient surement jamais ne s'entendre. Mais Ryde passa rapidement sur ce détail, il essayait de passer le moins de temps possible dans sa chambre. La majorité serait là dans un an, un an, c'est peu à attendre ? Il pourrait se passer de tout contact avec cette demoiselle, comme il le fait avec tout le monde. Elle n'échapperait à la règle. Dû à son passé, Ryde à maintenant l'habitude, et même le réflexe, de ne pas vouloir d'une quelconque affinité, il n'en veut pas, ça l'insupporte et ça le met hors de lui...

    Il la regardait de ses yeux observateurs, les cheveux toujours en bataille, debout au milieu de la pièce, toujours en caleçon et en chemise (Chose qui ne le mettait pas le moins du monde mal à l'aise, soit disant passant). Elle allait peut-être lui faire une seconde attaque, mais il faut penser au fait qu'il n'a aucun scrupule et qu'il serait tout à fait capable de lui envoyer une décharge électrique. Voilà pourquoi la plupart des orphelins ayant des dons le craignaient, il possède un cœur de pierre et n'éprouve aucune pitié pour les autres. Oui, Ryde n'est pas aimé des autres, et c'est exactement ce qu'il veut...

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Arhyla Weleste

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 26
Localisation : En train de piquer en cachette de la nourriture dans le frigo

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: régulation méteorologique de la densité de poulpes roses à pois verts dans l'atmosphère en zone immédiate (je fais pleuvoir des poulpes, quoi^^)
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Sam 30 Mai - 13:25

Apparemment, le beau jeune homme ne semblait pas avoir le même point de vue qu'Arhyla sur le lancer d'oreiller. Autant elle prenait cela pour un jeu, autant il paraissait considérer cela d'un point de vue tout à fait sérieux. La tête baissée vers sa victime, un faux rictus de férocité sur le visage, elle constata alors avec surprise que ses yeux changeaient de couleur. De noisette, ils devenaient de plus en plus clairs, presque jusqu'à devenir dorés.

"Oh ! Tu peux modifier ton apparence ?! C'est trop cool !" s'exclama la jeune demoiselle, tout sourire, en baissant sa garde.

Mal lui en prit car son futur colocataire profita de son moment d'inattention pour saisir la jambe posée sur son torse et la secouer comme un prunier ! Arhyla ne s'attendait pas à ce qu'il soit si fort, il avait une constitution assez fine, comme celle d'un sprinter.

*Mais comme il peut changer son apparence, c'est peut-être une feinte pour qu'on le croit plus faible et pour surprendre l'adversaire !*

Bon, il n'avait pas non plus la force d'un rugbyman, mais la jeune
demoiselle, comme vous le savez déjà, dramatise toujours (ce qui lui a d'ailleurs valu une réputation de mythomane dans son ancienne école). En ce moment, elle est en train de comparer sa force à celle d'un titan...

*Ça alors ! Je me demande combien mesure son tour de bras dans la réalité, il doit être assez musclé !*

Déséquilibrée, elle glissa et tomba par terre mais cette fois sans rien casser, fort heureusement. Et les rôles s'inversèrent, cette fois ce fut le jeune homme qui la dominait. C'est alors qu'Arhyla se rendit compte qu'il avait l'air épuisé. Quel euphémisme ! Il paraissait plutôt au bord de l'évanouissement, oui ! Il avait de grosses cernes violettes sous les yeux et les traits tirés de quelqu'un qui n'avait pas dormi depuis une semaine, au moins !

*La vache ! Et il m'a quand même affrontée dans cet état ?! Il doit vraiment me sous-estimer, alors !*

La jeune fille à peine sortie de l'enfance et qui était encore l'incarnation de l'innocence et de la féminité rassembla t... Non, c'est pas tout à fait ça... La jeune fille en plein dans la période trouble de l'adolescence où il faut prouver sa force à chaque instant et qui était l'incarnation de la rébellion et de la masculinité rassembla toutes ses forces pour contre-attaquer. Sa concentration fut interrompue par la question du jeune homme :

"Je répète, qu’est-ce que tu fous là ?"

Elle se demanda brièvement pourquoi il disait qu'il répétait. Elle ne se souvenait pas qu'il ait déjà posé une question... Elle ouvrit la bouche pour répondre quand, soudain, il disparu tout bonnement ! Pendant une ou deux secondes, Arhyla ne pu réagir, tout simplement trop choquée pour faire ou dire quoique ce soit. Elle redressa la tête et vit avec un certain soulagement qu'il n'était pas allé bien loin, juste à quelques mètre. Qu'était-il en train de faire ? Il... mettait les doigts dans une prise électrique ?!

*Oh m*rde ! Notre rencontre l'a tellement désespéré qu'il va se suicider !!!*

Ce n'était pas la première fois que cela arrivait à Arhyla. Son premier petit copain avait tenter de se jeter du haut d'un immeuble lorsqu'elle lui avait dit que le relation n'était pas faite pour durer, sa mère commençait à prendre des médicaments un peu louche juste avant qu'elle n'atterrisse à Larkhill et il y avait d'étrange seringues dans le bureau de son père. Un jour, un élève de son école a essayé de passer sous une voiture quand elle avait trouvé son journal intime et l'avait lu à toute sa classe... Pour sûr, la jeune demoiselle n'était pas très douée dans les relations humaines avec ceux qui ne lui ressemble pas ! Et là, son futur colocataire ne lui ressemblait certainement pas !

*Il prend tout trop au sérieux ! Il faut que je l'empêche de faire une telle bêtise ! C'est dommage, il est pourtant très mignon...*

Trop tard ! Horrifiée, Arhyla vit des étincelles bleutées courir le long du bras du garçon et gagner en moins d'un dixième de seconde tout le reste de son corps. Les lèvres serrées, elle s'attendait à ce qu'il soit projeté en arrière sous la force du courant, mais il n'en fut rien. Elle songea qu'elle devrait peut-être arrêter de voir des films catastrophes et de se farcir la tête devant la télévision...

Au bout de presque une minute, le jeune homme ôta ses doigts de la prise, se releva et fit face à Arhyla. Celle-ci constata que toute trace de fatigue avait quitté son visage et que ses yeux étaient redevenus comme avant, couleur noisette. Comment était-ce possible ?! On ne pouvait avoir qu'un seul pouvoir, normalement ! Or, lui en avait trois ! Pour ajouter au fun, elle le vit claquer des doigts et faire apparaitre des étincelles dans sa main, qui disparurent en quelques secondes. Cependant, la jeune fille sentait toujours la présence de l'électricité dans l'air grâce à ses cheveux qui se redressaient sur sa tête. Elle ne pu se contenir plus longtemps.

"Whouao ! C'est trop génial !! Comment ça se fait que t'ais trois pouvoirs ?! C'est trop cool le contrôle de l'électricité et la téléportation ! Et on dirait que t'es plus fatigué, c'est les éclairs qui te font ça ! Mais c'est trop fort !! Est-ce que tu peux faire d'autres trucs, aussi ?"

Tout en parlant, elle se rapprochait et levait vers lui un visage remplit d'admiration sincère. Dans sa tête, elle le nota illico comme étant un modèle à suivre.

"Au fait, je suis ta nouvelle colocataire, Arhyla Weleste ! ajouta-t-elle en faisait une petite courbette ironique. Comment tu t'appelles, toi ?"

Elle semblait avoir rajeunit de quelques années et ressembla à présent à une fillette qui croyait voir le Père Noël pour la première fois. En effet, Arhy était très attirée par ceux qui étaient différents du commun des mortels. Il devait sans doute être le premier garçon qu'elle regardait comme cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Sam 30 Mai - 14:50

    Modifier son apparence ? Ryde avait un rictus sur les lèvres, entre l'étonnement et la colère. Nan mais de quoi elle parlait ?! Et puis les questions, c'étaient pour les chiens ? Il était peut-être redevenu calme après avoir retrouvé toute son énergie, mais il n'en était pas moins à pouvoir péter les plombs en quelques secondes. Et si elle continuait à enchainer les bourdes avec lui, elle allait finir par se faire frapper. Oui, un rien peut énerver Ryde, et qu'on se trompe sur ses pouvoirs, pouah, chose à ne pas faire, ignorer ses questions, pareille. Si l'on veut pouvoir entrer dans la tête de Ryde, ou bien réussir à venir auprès de lui, il faut au moins l'étudier à distance pendant un certain temps, et il ne vous accueillera pas avec un grand sourire lorsque vous vous présenterez face à lui. Non, Ryde est très compliqué, personne n'a vraiment chercher à le connaitre, personne ne le connait, il est dans un monde a part, le sien, et qui lui convient fortement. Personne ne vient lui parler, il parle aux autres seulement quand c'est lui qui va vers eux, et souvent, il ne vient pas amicalement, c'est toujours qu'il a une bonne raison, ou qu'il va mettre cette discussion en profit personnel.

    Il amena sa main à son visage, pinçant de ses doigts les arrêtes de son nez, comme pour tenter de se calmer, fermant les yeux doucement. Finalement, elle n'était peut-être par la fille arrogante qu'il s'était imaginé... Il avait percuté les paroles de la jeune fille à retardement, à vrai dire. Disons plutôt qu'il ne les avait entendue seulement une fois qu'il s'était rechargé. C'est alors qu'il allait lui parler pour lui dire qu'il ne pouvait en rien changer son apparence, il n'est qu'à demi conscient de ce que peux faire ses yeux, lorsqu'elle s'écriât, bien trop fort pour le garder calme, et qu'elle se rapprocha de lui. Il ouvrit les yeux, sa main se détachant des os de son nez, cependant toujours levée au niveau de son visage, et il regarda d'un air ahuri la jeune fille. Il la trouvait beaucoup trop près de lui à ce moment, même si elle n'était pas si proche que ça, il n'était pas habitué à ce que les gens ne l'approche à moins de deux mètres. Mais ce qui le mit en réalité mal à l'aise, était le regard qu'elle avait. De l'admiration. Il était en train de se demander quelle était cette fille, lorsqu'elle enchaina.

    « Nou… Nouvelle colocataire ? »


    Il mit un temps à percuter, et peu à peu, son air surpris le quitta, pour que son visage recommence à prendre cet air impassible et sans émotions. Il grinça des dents, et la poussa d'une, la faisant sortir de son périmètre de sécurité, ensuite il croisa les bras, et il eut un petit rire nerveux.

    « Bon, première chose, je n’ai pas trois pouvoirs, je n’en ai que deux, je ne peux pas modifier mon apparence, et ce n’est pas de la téléportation, mais une grande vitesse. Deuxièmement, voilà les règles, tu m’embêtes pas, je ne t’embête pas ok ? ! »


    Sa voix était ferme, froide, distante, c'était sûrement la plus longue phrase qu'il avait faite depuis longtemps. Mais il voulait dès maintenant lui faire comprendre qu'il ne voulait pas de son admiration, il ne voulait pas qu'elle le prenne pour un modèle, il ne voulait pas lui parler, il ne voulait pas devenir son ami, rien, il ne voulait rien d'elle... Eh oui, c'est Ryde, seulement, c'est ce qu'il s'efforce de penser, alors que je sais exactement ses vraies pensées. En réalité, il était terriblement mal à l'aise, le visage admiratif de la demoiselle continuait d'apparaitre dans sa tête. Rah, il allait s'énerver, il n'aimait pas se sentir comme ça, il en a horreur. Et ça ne lui est jamais arrivé à vrai dire. Mais il rejette les sentiments d'affection, admiratif, tous les bons sentiments, alors il n'est pas habitué quand quelqu'un les utilise sur lui.

    Il se dirigea vers son lit et enleva sa chemise, pour enfilé un polo blanc et un bermuda noir. Il passa une main dans ses cheveux et commença à fouiller partout dans le coin de sa chambre son paquet de cigarette et son paquet d'allumette. Il souleva tous ses vêtements, les livres, il posa son appareil photo sur son lit quand il le trouva sous son lit, mais impossible de trouver ce qu'il cherchait vraiment. Il souffla, discrètement, et se laissa tomber sur le sol, s'appuyant contre son lit sur la longueur. Il plia les genoux et posa ses coudes dessus, ses mains pendant doucement dans le vide, ses yeux fixant un point invisible.

    « Moi c’est Ryde… »

    Il ne prit pas la peine de relever les yeux de ses mains, en réalité, il cherchait la cachette de ses cigarettes, mais ça avait été plus fort que lui, il avait répondue à sa question. Quand je vous dis qu'il est dur à comprendre, mais il ne faut surtout pas croire qu'il va être sympa avec elle parce qu'il lui a dit comment il s'appelait. Avec Ryde, tout n'est que mystère, et il est complètement imprévisible. Moi, je savais très bien où étaient ses cigarettes et ses allumettes, mais nous étions en froid, et j'étais donc plus rien dans sa tête. Il ne voulait pas tenter de reprendre contact avec moi maintenant, car des fois, il oublie qu'il s'adresse à quelqu'un dans sa tête, alors il parle à voix haute.

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Arhyla Weleste

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 26
Localisation : En train de piquer en cachette de la nourriture dans le frigo

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: régulation méteorologique de la densité de poulpes roses à pois verts dans l'atmosphère en zone immédiate (je fais pleuvoir des poulpes, quoi^^)
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Dim 31 Mai - 6:51

Le futur colocataire d'Arhyla semblait à bout de patience et avait l'air de vouloir se calmer par tous les moyens. Malheureusement, la jeune fille ne le remarqua pas. Elle n'avait pas trop tendance à faire attention aux réactions négatives des autres face à son comportement trop original. Elle avait déjà déclenché tellement de disputes avec ses parents au sujet de ses cheveux verts, qui se finissaient par les pleurs de sa mère et les cris de fureur de son père, et subi tellement de regards désapprobateurs, voir même choqués quand elle passait dans la rue qu'elle n'en avait plus rien à faire ! Les autres pouvaient penser ce qu'ils voulaient, elle était qui elle était, point barre !

En général, cette obstruction de l'esprit lui était très utile pour garder le moral. Mais cette fois, elle aurait mieux fait de faire plus attention aux signes annonciateurs de danger... Lorsqu'elle lui dit qu'elle était sa nouvelle colocataire, il eut l'air... abattu. Oui, le mot n'était pas trop fort pour exprimer la surprise et l'horreur qui apparaissaient sur le visage du jeune homme. Il fallait vraiment qu'Arhyla soit aveugle pour ne pas remarquer cela. Après quelques secondes de méditation intense, il la poussa (violemment selon elle, mais plus doucement dans la réalité) et la jeune fille recula de deux ou trois pas, ses pieds glissèrent sur l'oreiller qu'elle avait utilisé pour agresser son futur colocataire et elle tomba sur son lit (qui était d'ailleurs un peu en pagaille, mais elle n'avait rien à dire parce qu'elle avait déjà fait pire...). Là, il lui sorti qu'il n'avait que deux pouvoirs, le contrôle de l'éléctricité et la vitesse surhumaine et que les règles étaient qu'elle ne l'embête pas et qu'il ne l'embête pas, ok ? Sur ce point, Arhyla trouvait qu'elle avait quelque chose à redire :

"Mais les amis, ça se chamaille de temps en temps ! Et t'es vraiment sûr que t'as pas la métamorphose comme pouvoir ? Peut-être que tu l'as, mais que tu ne le sais pas..."

Puis elle ajouta dans un accès soudain de sincérité :

"C'est vraiment bizarre que tes yeux changent de couleur, mais ils sont très beaux ! On dirait presque qu'ils sont dorés... Dis, ils changent en fonction de quoi ? Dans certains romans fantastiques, ils changent selon l'humeur du perso. C'est pareil pour toi ?"

Tout en parlant, elle replia ses jambes en tailleur et ôta ses chaussures pour ne pas salir le lit de son colocataire. Elle remarqua qu'il semblait chercher quelque chose sans trop faire attention à ce qu'elle disait, elle le vit changer sa chemise pour un polo blanc et un bermuda noir, sans aucune gêne apparente.

*On peut dire qu'au moins il n'est pas très pudique... Je me demande comment ça se passait avec l'autre fille, Alice...*

Elle le regarda s'allonger sur le sol sans rien dire, appuyé contre son lit et l'entendit murmurer :

"Moi c’est Ryde…"

Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il réponde et avait prévu de jeter tout simplement un coup d'oeil à la feuille où était affiché tous les prénoms des occupants de la chambre numéro deux, et du reste de l'internat... Mais s'il lui disait, ça lui évitera de devoir redescendre dans le hall pour voir le panneau et remonter ensuite toutes les marches de l'escalier. Finalement, ce n'était peut-être pas un cas si désespéré que cela...

Arhyla modifia sa position pour se sentir plus à l'aise et, se faisant, elle senti quelque chose de dur sous son fessier. Surprise, elle passa sa main sur la couverture de Ryde et trouva un paquet de cigarette.

"Tu fumes ?"

Cela la surprenait un peu, il n'avait pourtant pas une tête à consommer... Passant outre, elle posa la question qui l'intriguait depuis quelques minutes :

"Au fait, ça fait longtemps que t'es dans la même chambre qu'Alice ? Vous vous entendez bien ? Pourquoi elle est pas là ?"

Elle avait l'impression qu'il restait encore très froid avec elle, même s'il lui avait donné son prénom, alors si Alice pouvait l'aider à mieux s'entendre avec lui, elle sauterait sur l'occasion.

*On va passer une très grande partie du temps dans la même pièce, alors il vaut mieux qu'on soit amis !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Dim 31 Mai - 9:22

    Vraiment, il ne la comprenait pas. Et je pense même qu'il est tout à fait incapable de comprendre ce genre de personne pleine d'enthousiasme, ce n'est pas dans ses capacités. Et en plus, il fuit ce genre de personne, car c'est souvent elles qui viennent le voir et le prennent pour un ami, il n'aimait pas ça. Il la regarda tomber sur son lit sans bouger, quelqu'un de sympathique aurait au moins tendu le bras comme pour la rattraper, même si il n'avait pas pu, mais nan, Ryde ne bougea pas d'un pouce, quel sans cœur j'vous jure !

    Elle commença à blablater, elle enchaina tellement de mot en si peu de temps qu'il en était impressionner, il parle si peu. Au début, il ne calcula pas tout, non, il mit bien trente seconde à vraiment bien comprendre chaque parole de la jeune fille. Plusieurs choses le gênaient, il manqua de s'étouffer sous l'étonnement. Nan mais de quoi elle parlait ?! Il n'était vraiment pas habituer à ce qu'on lui dise ce genre de chose, il n'allait pas pouvoir tenir un an finalement.

    « Nan mais de quoi tu le parles ? ! J’veux pas être ton ami, moi ! »


    Certes ce n'était pas une phrase très gentille, et il se sentit soudain très bête, alors il se pressa d'enchainer.

    « J’veux pas d’amis du tout… »

    Quel idiot, quel idiot, voilà à quoi il pensait. Depuis le temps qu'il était ici, il n'avait jamais eu besoin de préciser quoi que ce soit, il avait bien évidement sortit quelques fois cette phrase du "je ne veux pas être ton ami", mais jamais il avait préciser qu'il n'en voulait pas du tout aux personnes à qui il avait dit la première phrase. Néanmoins, il ne voulut pas rectifier, car il se serait emmêler les pinceau et cela n'aurait servi à rien. Au moins, la jeune fille allait surement comprendre qu'il est à prendre avec des pincettes et qu'il n'est pas le genre de garçon qu'on comprend au premier coup d'œil. Il décida ensuite de réfléchir à sa seconde phrase, celle sur ses yeux... Il avait à peine conscience qu'ils changeait de couleur. Il fit son vexé, pour cacher sa gêne sur le compliment. Il parla d'un ton ferme.

    « J’en sais rien… »

    Bouhou, mais au est-ce qu'il avait mis son paquet de cigarette. Je dois dire que si j'avais pu, je me serais fendu la poire depuis un bon moment. La jeune fille était exactement le genre de personne que le garçon n'aimait, car c'est ces personnes là qui faisait ressortir le vrai jeune homme, celui qui se cache derrière ce masque impassible. Certes, il n'est de nature colérique, mais il y a quelque chose d'autre encore au fond de lui, une petite partie de lui qu'il cache, qu'il a enfouie au plus profond de lui. Celui d'un gamin timide, blagueur. Les gens comme la jeune fille, il les évitait le plus possible, tout contact avec eux lui était interdis, et voilà qu'ils avaient réussis à lui en coltiner une dans sa chambre !

    Lorsqu'elle lui demanda si il fumait, Ryde se releva d'un bond et regarda tout autour de lui, sachant très bien qu'elle elle avait trouvé son paquet, il se retourna au dernier moment et souffla de trouver son paquet entre ses mains. Il lui arracha rapidement et le fourra dans la poche de son bermuda.

    « Ça te pose un problème ? »

    Il lui lança un regard mauvais, mais il ne put s'empêcher d'avoir un sourire narquois sur le visage. Si jamais elle n'aimait pas ça, elle pourrait demander à changer de chambre et il tomberait peut-être ensuite sur un garçon ou quelqu'un de plus calme. Oh oui, c'était un bon plan. Ah, moi, observatrice, je me délectais de ce spectacle, j'avais envie que ça ne pose aucun problème à cette demoiselle, car, je voulais qu'il change, qu'il devienne quelqu'un de plus sympa. Bon, c'est un peu rêvé, mais je sais aussi que ce genre de situation met le jeune homme mal à l'aise, et c'est pour moi une sorte de vengeance. Il commença à regarder autour de lui, passant une main dans ses cheveux, son sourire disparut rapidement, ses yeux étaient d'un marron terne et opaque. Maintenant qu'il avait les cigarettes, il ne manquait plus que les allumettes.

    La jeune fille lui posa une question sur Alice, enfin plutôt trois d'un coup. Elle était vraiment bavarde ?! Il se mit face à elle et souffla nonchalamment en fermant les yeux, croisant les bras sur son torse.

    « Tu n’as toujours pas compris que je ne m’entends avec personne ? ! J’sais pas où elle est moi Alice, et je m’en fou ! »

    Il lui tourna le dos et commença à chercher des allumettes ou un briquet de l'autre côté de la chambre, celui d'Alice. Il semblait prendre un malin plaisir à foutre toute ses affaires par terre, la pauvre quand elle verrait le désordre qu'il avait mis... Qu'elle essaye de s'en prendre à lui ! Malheureusement, elle n'avait rien de ce qu'il voulait... Mouaaaaaaa, c'est sa journée du malheur au quoi. Il se redressa et parcourra encore une fois la pièce du regard, une main derrière la nuque.

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Arhyla Weleste

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 26
Localisation : En train de piquer en cachette de la nourriture dans le frigo

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: régulation méteorologique de la densité de poulpes roses à pois verts dans l'atmosphère en zone immédiate (je fais pleuvoir des poulpes, quoi^^)
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Dim 31 Mai - 13:33

Arhyla se figea lorsqu'elle entendit le jeune homme réagir à sa première phrase et lui dire qu'un ton brusque qu'il ne voulait pas être son ami. Ce n'est pas que c'était la première fois qu'on l'envoyait boulet, mais jamais de façon aussi abrupte. Et il faut dire que ce n'est agréable à personne d'entendre de telles politesses... Cela évoqua à la jeune fille une drôle d'histoire du primaire, quand une pouf, blonde platine et prétentieuse comme personne, était arrivée dans sa classe... Elle devait être au CM1, peut-être, mais elle n'était pas très sûre. Dès le premier jour, la nouvelle s'était mise à faire la princesse, à répéter à tout le monde que son sac valait une fortune, que c'était de la marque et que son père était hyper-riche. Sans qu'Arhyla sache pourquoi, toute sa classe avait été attirée par cette abomination, c'était : "Il fait quoi, ton père ?", "T'as des frères et soeurs ?", "Tu veux être mon amie ?". A croire qu'elle les avait tous hypnotisés ! Comme Arhyla était la seule a ne pas lui lécher les bottes, la riche petite blonde en a tout de suite faite son ennemie et avait retourné la classe contre elle, qui était si populaire, avant... Heureusement, le caractère un peu trop tortionnaire et autoritaire de la pimbêche (faisait porter son sac rose bonbon par les garçons, les forçaient à s'incliner devant elle, giflaient ceux qui avaient trop d'honneur pour ne pas vouloir le faire, et autres...) lui avait vallu d'être expulsée de l'école à la fin de l'année. La semaine suivant son départ, personne ne se souvenait très précisément d'elle, comme si elle était partie depuis plus d'un an. Arhyla, très étrangement, était la seule à échapper à cette perte de mémoire collective... Etrange, n'est-ce pas ?

La jeune fille n'y songea que très brièvement car la suite du discours de son colocataire lui empêcha de trop se plonger dans ses souvenirs. En effet, Ryde semblait vouloir se rattraper (ce qui est assez surprenant) en ajoutant qu'il ne voulait pas d'amis du tout. Pas d'amis ?! Si Arhyla était en train de boire quelque chose, elle lui aurait certainement craché toute sa boisson à la figure... Elle allait lui répondre, mais il ajouta "J’en sais rien…". La jeune fille mit un peu de temps avant de comprendre de quoi il parlait, puis se souvint de sa tirade sur ses beaux yeux et de sa question sur la cause de leur changement. Elle nota (avec une certaine satisfaction, voir une satisfaction certaine...^^) qu'il paraissait particulièrement embarrassé du compliment et retint avec difficulté un sourire en coin et une petite remarque coquine. Il était décidément très mignon quand il rougissait, cela lui donnait quelques années en moins et ajoutait un petit air d'innocente enfantine qui ne devait pas apparaitre très souvent... Ensuite, la conversation tourna autour du paquet de cigarette de Ryde, qui le lui arracha des mains avec une brutalité parfaitement inutile en lui demandant avec une agressivité tout aussi inutile :

"Ça te pose un problème ?"
Ce changement soudain de comportement mit la jeune fille sur les nerfs, peu habituée à de telles volt-faces.

"Non, pas du tout. Au contraire j'aimerais bien essayer... Mais je suppose que c'est même pas la peine de te demander ce service, tu n'as pas la tête de quelqu'un qui pourrais se plier en quatre pour les autres. C'est peut-être pour cela que tu ne veux pas d'amis..."

La jeune demoiselle avait parlé sur un ton un peu plus acide qu'avant, agacée par le caractère antisocial de Ryde. Son introversion commençait à être lourde, elle allait devoir s'occuper de cela rapidement.

*Il ne peut pas rester replié sur lui-même, il va passer à côté de tellement de choses... Je ne peux pas laisser faire ça !*

Le côté bon et généreuse d'Arhyla était en train de ressortir : quelqu'un avait besoin d'elle (qui ne s'en rendait même pas compte, d'ailleurs...) ! Face au caractère colérique du jeune homme, elle révisa sa position. Il était pas un modèle d'originalité à suivre absolument, mais une victime de la vie à sauver absolument. A partir de maintenant, elle se considérerait en charge de sa sociabilité ! Elle ajouta donc d'une voix plus douce :

"Mais en quoi ça te gênes d'avoir des amis ? Il n'y a rien de mal à ça, c'est eux qui te permettent d'affronter les coups dur de la vie, de partager de bons moments de délire... de vivre pour de bon ! Si tu dis ça, alors c'est que tu n'as jamais eu de véritable ami, n'est-ce pas... Je reconnais que ça ne me regarde pas, mais tu risque de vivre une vie morne et ennuyeuse si tu ne te lâches pas un peu de temps en temps."


Arhyla réfléchit un peu (cela ne pouvait pas lui faire du mal XD). Comment Ryde en était-il arrivé là ? Est-il comme cela depuis sa naissance, ou son caractère s'est-il dessiné plus tard ? Et pourquoi ? Pourquoi, Seigneur ?! Personnellement, elle ne comprenait pas les gens qui se repliaient sur eux-mêmes sans vouloir approcher les autres. Mais enfin, si on vit, c'est pour les autres !!! A quoi cela servirait de vivre si on était seul au monde, comme dans ce film, là... Je suis une Légende ? Peu importe, elle ne voyait pas comment cette philosophie pouvait échapper à certains ! A elle, cela lui paraissait tellement évident, pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Jeu 18 Juin - 19:28

    Il allait exploser, oui, le gros big bang, l'énorme éruption. Il allait craquer, je vous le promet, ne pas trouver ce qu'il voulait comme ça, rah, ça lui tapait sur les nerfs. Son regard se posa enfin sur la jeune femme, un regard malin mais qui avait une pointe de je ne sais quoi mais qui demandait à se méfier. Alors, aurais-je oublier de mentionner une anecdote sur le jeune homme ? Il est un brin manipulateur, enfin, pas qu'un brin, un petit peu beaucoup. Serait-il capable d'envoyer la jeune fille lui chercher un briquet ou un paquet d'allumette ? Bien entendue, mais là, j'étais totalement contre, c'était de l'égoïsme à l'état pur, et étant en froid avec lui, je ne pouvais accepter cela. J'étais décidé à tout faire pour lui taper moi aussi sur le système, rien que pour lui faire regretter son comportement... Sadique ? Moi ? Non... J'étais donc en train de lui dire qu'il ne devait pas faire ça, sinon je le harcèlerais jusqu'à la fin de sa vie en criant dans sa tête comme une dingue. C'est alors qu'il craqua, il criât "Chut", en prenant sa tête entre ses mains. Ryde a prit la mauvaise habitude de me parler à voix haute quand il est seul, au lieu de tout simplement pensé. Le problème, c'est que parfois, alors qu'il n'est pas seul, il craque, et il me parle à voix haute, et souvent, c'est pour crier. C'est donc ce qu'il fit. Tout tremblant, la tête entre ses mains, il tentait de se concentrer pour ne pas exploser, de multitudes d'étincelles parsemant soudainement tout son corps.

    J'en était désolé d'avoir à en arrivé là pour le faire réagir. Ryde est un garçon extrêmement instable, sous la pression, et un trop grand stress, il est incapable de contrôler son pouvoir, et même de son contrôler lui même, frappant la moindre chose qui se trouve près de lui. Mais, je finis tout de même par arrêter de le déranger, je me tus, dans sa tête, c'était le vide total. Son rythme cardiaque redevint normal, il arrêta de trembler, il reprit conscience du lieu où il se trouvait, de la présence de la jeune fille. Il percuta également que la demoiselle allait peut-être croire qu'il s'adressait à elle... Bon, c'est pas vraiment un bon point. Mais, en quelques secondes à peine, Ryde redevint comme il était avant, comme si de rien ne c'était passé.

      « Tout à fait, je ne me plis pas en quatre pour les autres, tu as enfin compris »


    Ryde remarqua sans peine qu'elle avait une voix différente que tout à l'heure, quelque chose de plus froid, mais ça ne changea en rien le jeune homme. Il était habitué à ce qu'on finisse par lui parler comme lui il parlait aux autres, et ça ne le dérangeait pas, au contraire, c'était une preuve que ces personnes ne voulaient pas se lier de confiance avec lui, ça lui allait donc parfaitement. Cependant, même si elle lui parlait comme ça, elle semblait quand même vouloir le faire changer. Il écouta tout de même la longue phrase qu'elle lui disait, et il finit par lever les yeux au ciel et croiser les bras, faisant mine de se désintéresser d'elle, recommençant à chercher de quoi allumé sa cigarette. Mais en réalité, il réfléchissait à ce qu'il allait lui répondre, quelque chose de convaincant sur le fait qu'il ne changerait jamais. Il mit bien quelque minutes avant de trouver quelque chose de correct, de pas trop agressif et méchant.

      « Je peux très bien affronté des coups durs tout seul, je le fais tout le temps et je n'ai en aucun cas besoin de délirer, comme tu dis... »


    Il avait tout d'abords parler d'un ton très calme, très posé, ce qui ne lui ressemblait pas vraiment, mais finalement, il se tourna vers elle soudainement et planta ses yeux d'un marron clair dans ceux de la jeune femme.

      « Et bien oui, OUI, je n'ai jamais eu de véritable ami, et tu sais quoi ? Je m'en fou ! Rien à faire, j'ai pas besoin de ça ! Alors, arrête, tu ne me feras pas changer d'avis, abandonne, va te trouver quelqu'un qui vit dans le même petit monde rose comme toi et qui lui veut bien d'une amie. Lai... Laisse moi tranquille... »

    Il semblait quelque peu perturbé à devoir dire ce genre de chose, il se détourna donc de la jeune fille. Moi, je savais bien entendue ce qu'il avait. Ah, ça vous agace que je sache tout le temps tout hein xD (Mongoll...) Bon bref, son problème, c'est qu'elle lui avait clairement dit à côté de quoi il était passé à cause de son enfance désastreuse. Mais il ne voulait pas, tout de même, avoir des amis, une question de fierté, il a appris à vivre sans, il ne voit pas pourquoi il en aurait besoin maintenant... En cherchant bien, il finit par trouver son paquet d'allumette derrière une commode, eh ben, il fallait le chercher loin celui là. Il sortit le paquet, le posa sur la commode et prit son paquet de cigarette, il s'en coinça une à l'oreille, puis il s'approcha de la jeune fille, récupérant le paquet d'allumette au passage. Il lui colla dans le bec une cigarette qu'il alluma d'un geste expert, avant d'allumer la sienne qu'il porta à sa bouche.

      « Aller, gobe moi ça et laisse moi tranquille... »


    Il rangea ses paquets sous son oreiller, s'assit sur son lit et posa ses mains dans le dos de la jeune fille pour la pousser et la faire descendre de son lit, ensuite, il s'y allongea, la cigarette coincer entre ses dents, ses yeux rivés sur le plafond.



    [Je m'excuse de la nullité de mon post T_T]

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Arhyla Weleste

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 26
Localisation : En train de piquer en cachette de la nourriture dans le frigo

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: régulation méteorologique de la densité de poulpes roses à pois verts dans l'atmosphère en zone immédiate (je fais pleuvoir des poulpes, quoi^^)
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Ven 26 Juin - 16:15

[tu plaisantes ?! Il est très bien ! C'est les miens plutôt qui sont moins bons... T_T]

Arhyla avait à peine fini sa phrase qu'elle remarqua (avec agacement, la belle n'aime pas qu'on l'ignore sans une excellente raison, telle que l'annonce d'un proche disparu ou de l'arrivée d'un serial killer en ville, ou de la mort de Michael Jackson, une minute de silence s'il vous plait.) que Ryde ne l'avait même pas écouté !!! Le comble du comble ! Il était extrêmement rare qu'on ignore la jeune fille, du fait de son originalité, et elle pouvait bouder pendant une semaine si on ne lui accordait aucune attention, que ce soit volontaire ou involontaire. La demoiselle s'apprêtait à donner à Ryde la leçon de sa vie (une fessée déculottée, et pas manquée !^^) quand le jeune homme poussa un cri de douleur en se prenant la tête des deux mains. Bah tiens ! V'là aut' chose... Interloquée, Arhyla regarda Ryde, recroquevillé sous le poids de la douleur.

"Heu... Rydie (<= premier surnom trouvé dans la foulée^^) ? Qu'est-ce qui ne va p..."
"Chut !"

La jeune fille, qui allait tendre une main condoléante vers son colocataire, interrompit illico son geste. Son visage afficha alors une grimace de colère.

*Alors là, c'est le bouquet !*

Qu'on ne l'écoute pas parce qu'on avait une migraine aussi violente que subite et aussi incroyable qu'elle paraissait feinte, d'accord. Elle pouvait le tolérer parce qu'elle aimait bien le jeune homme, malgré ses airs anti-sociaux et vaguement psychopathes, mais qu'en plus il lui parlait aussi mal pour qu'elle se taise ! Sa main droite se referma sur l'oreiller du garçon sans qu'il ne lui vienne à l'esprit qu'il ne faisait peut-être pas semblant d'avoir mal à la tête pour l'envoyer sur les roses. Arhyla allait lui lancer l'oreiller à la figure pour lui donner une bonne correction, mais Ryde choisi cet instant pour cesser d'avoir mal au crâne et de répondre à la jeune demoiselle :

"Tout à fait, je ne me plis pas en quatre pour les autres, tu as enfin compris"

Elle croyait halluciner. Il faisait comme si de rien ne s'était passé... Il faisait comme si de rien ne s'était passé !!! Mais quel manque de savoir-vivre ! Il continuait à parler, disant en gros qu'il pouvait affronter les coups durs tout seul et qu'il n'avait pas besoin de délirer... Arhyla ne prêta aucune attention à ses paroles, cherchant plutôt un moyen infaillible de se venger... Une belle vengeance originale et spectaculaire ! Elle jeta de petits coups d'œil discrets dans la chambre, en quête d'un idée lumineuse.

Soudain, Rydie lui colla une cigarette dans la bouche qu'il alluma d'un coup de briquet parfaitement maitrisé, prouvant qu'il avait dû le faire de très nombreuses fois, tout en disant :

"Aller, gobe moi ça et laisse moi tranquille..."

Surprise, Arhyla resta quelques secondes, sa cigarette dans la bouche, sans réagir. Comme vous l'avez sûrement remarqué depuis un petit moment, déjà, cette jeune fille était très longue à la détente. Puis, finalement, elle tira une bouffée sans aucune diplomatie, se contentant juste s'inspirer à fond. Immédiatement, sa gorge s'irrita et semblait prendre feu. Arhyla ressenti immédiatement le besoin incontrôlable de tousser et cracha la cigarette encore allumée sur le sol. Prise de panique, elle se mit à genoux sur le lit et se cramponna à la main de Rydie et toussa tout son content en direction du sol. D'un mouvement vif, il se dégagea et elle s'écrasa par terre.

"Aïïïeuuuh !" gémit-elle en se massant le bras sur lequel elle était tombée.

Soudain, une odeur de brûlé monta jusqu'aux narines de la demoiselle. Elle ouvrit les yeux et constata avec horreur que la cigarette avec donné naissance à une flamme jaune sur le linot.

"Ggg ?! Mais c'est pas possible, ça brûle pas à une température si faible !!"

Mais ses yeux contredisaient ce que confirmait avec assurance sa tête. En effet, la flammèche grandit à une vitesse phénoménale, se multipliant en deux, puis trois flammèches. Que faire ?! Que faire ?! Elle bondit sur ses pieds avec la décision de prendre un extincteur dans le couloir... s'il y en avait un, et contourna le mini-brasier en trottinant mais, alors qu'elle arrivait à mi-chemin de la porte, les détecteurs de fumée se déclenchèrent et l'alarme (didou-didou-didou-didou) retenti dans tout l'établissement tandis que des trombes d'eau tombèrent des détecteurs. La jeune fille s'immobilisa dans sa course et se tourna vers Ryde avec lequel elle échangea un regard déboussolé. Des cris de surprise et de peur résonnèrent dans le couloir et Arhyla entendit le pion donner des instructions aux élèves, ordonnant à tout le monde de quitter le dortoir et de se réunir dans la cour par classe.

Elle ne pu articuler qu'un mot :

"Oups..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryde Reynolds
Pas de bras.Pas de chocolat
Pas de bras.Pas de chocolat
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 25

Need More !!
Âge: 17 ans
Pouvoir: Vitesse inhumaine et contrôle de l'électricité
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Sam 27 Juin - 10:47

      « Ryd... Rydie ? Mais c'est quoi ce surnom pourri ?! Mais tu veux que j'te frappe ou quoi ?! »


    Ryde avait mis, étrangement, énormément de temps pour réagir. Il était sur son lit, tranquille, quand il percuta enfin le surnom qu'elle lui avait donné. Oui, oui, ça fait pourtant beaucoup de temps qu'elle l'a appelé comme ça, mais quand il est dans ses pensées, il ne capte rien avant un bon bout de temps. On peut se demander, quand même, comment il fait pour s'en souvenir après un bout de temps comme cela. Non, non, en plus je ne lui rappel pas, de toute façon, je ne lui rappelle plus rien, je ne lui parle plus, c'est décidé, c'est clair et net. Non, c'est juste que son cerveau est bizarre, c'est sûr, et qu'il a une très bonne mémoire. Enfin bon, passons, que je vous décrive le jeune homme dans sa surprise. Il s'était redressé sur son lit en un bond, et il regardait la jeune fille avec de grands yeux, ceux-ci viraient doucement du marron terne au marron clair. Elle allait se faire frapper avant de pouvoir sortir d'ici. Il ne faut pas croire que parce que c'est une demoiselle, il ne la frappera pas, non, loin de là. Il l'a déjà fait, vous voulez que je vous raconte ? Ce n'est pas vraiment gentil. Mais bon, ce n'est pas non plus frappé.

    Un matin, assez tôt, il était allé dans le parc, et à un moment, il se sentit observer, en fait, une des petites de l'orphelinat l'avait vu à travers sa fenêtre. Ni une, ni deux, cette petite peste se faufila en dehors de sa chambre et vint voir Ryde en le menaçant de le dénoncer si il ne lui achetait pas des bonbons. Vous pensez vraiment que Ryde se rangera aux propos de la jeune fille et qu'il allait lui acheter des bonbons maintenant ? Bien sûr que non, il la poussa et elle tomba dans une flaque dos. Oui, il avait plu, et malheureusement pour elle, elle se retrouva couverte et trempée de la tête aux pieds par une eau sale, qui était à moitié de la boue, en fait... Qu'est-ce qu'il a dit pour sa défense quand elle est allé le dénoncer ? Je ne contrôle pas ma force, voilà ce qu'il a dit, et il a été puni, bien sûr. Nettoyage et maintenance à la bibliothèque. Je ne vous dis pas que la demoiselle évite de le revoir...

    Enfin, tout ça pour dire qu'il ne faut pas croire qu'il n'est pas capable de frapper la demoiselle en face de lui.

    Au moment où il allait encore protester sur le surnom qu'elle lui avait donné, violà qu'elle se mettait à tousser comme une dingue et qu'elle s'accrochait à lui. Sans attendre, il la repoussa et elle tomba par terre. Le contact de sa main avec la sienne l'avait complètement déstabilisé, il n'était pas habitué à ce qu'on le touche, les gens avaient peur d'une quelconque décharge. Mais la voyant par terre, il oublia sa gène, et il eut un sourire moqueur et la regarda dans les yeux, avec ce petit air narcissique qui le caractérise si bien. Mais voilà qu'une flamme grandissait par terre. Ryde leva les yeux au ciel, sans franchement paraître stressé et inquiet. Il la laissa se lever, sans bouger. Mais c'est quand il vit la fumée s'élevée et que la sonnerie d'alerte retentissait qu'il perdit son calme. Il commença à s'agiter, se levant et regardant autour de lui.

      « Merde... Merde ! Merde ! »


    Mais trop tard, voilà que les arroseurs se déclenchèrent. Ryde était trempé, et il tremblait. Quoi de plus normal, il était une batterie vivante, son corps était remplie d'électricité, et il se prenait de l'eau en abondance. Ça ne pouvait être compatible, en plus, il ne pouvait plus utiliser son deuxième pouvoir pour sortir rapidement de la chambre. Bon, vous vous dites, "MAIS IL NE SE LAVE PAS ?!", bien sûr qu'il se lave, parce que il n'y a pas autant d'eau et il est conscient de ce qu'il fait. Il évite les bains, les piscine, la mer, les lacs. Mais quand il prend une douche, il se prépare longtemps, pour contrôler son pouvoir. Mais quand ça le prend au dépourvu comme ça, c'est même pas la peine. Tout tremblant, il lança un regard mauvais à la demoiselle. Des cernes se dessinaient doucement sous ses yeux, ses cheveux bruns étaient plaqué contre son visage.

    Ryde regarda rapidement autour de lui, sentant les tremblements l'empêcher de réfléchir. Il fallait absolument qu'il trouve un endroit où se cacher et pour pouvoir sécher. Sous le lit ? Non, c'est honteux, quand même... Il se réfugia alors dans la salle de bain, toujours tremblant. Et il entreprit de chercher un sèche cheveux, malheureusement, lorsqu'il essaya de brancher l'appareil, une grosse étincelle apparut et le mis en garde qu'avec l'eau, ce n'était pas une bonne idée... Alors il se laissa glisser contre le mur, toujours tremblant, puis il prit sa tête entre ses mains, en murmurant des trucs comme "Reviens...". Les tremblements l'empêchaient de réfléchir, et pour certaine personne, ils le faisaient raconter n'importe quoi, mais en réalité, il me parlait, il savait que je pouvais réfléchir à sa place et l'aider, mais je voulais également lui faire comprendre qu'il fallait me mériter. Eh ouais, je suis méchante, je suis sadique et je sais me faire désirée...

_________________
    { * I think that I'm a bad boy...
    Is it a joke ?
    No...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://broken-island.forumactif.com
Arhyla Weleste

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 26
Localisation : En train de piquer en cachette de la nourriture dans le frigo

Need More !!
Âge: 16 ans
Pouvoir: régulation méteorologique de la densité de poulpes roses à pois verts dans l'atmosphère en zone immédiate (je fais pleuvoir des poulpes, quoi^^)
Relations en Bref:

MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   Mer 1 Juil - 15:34

Ce n'était qu'à cet instant qu'Arhyla se rendit compte de la gravité de sa bêtise qui n'était pas vraiment la sienne. C'est vrai, quoi ! Ce n'étais pas sa faute si une quinte de toux l'avait prise par surprise et que la cigarette avait fait prendre feu au sol en lino alors que c'était parfaitement impossible ! La jeune fille ne pouvait que supposer une seule chose : un locataire avait le contrôle du feu dans cet internat et avait du faire mumuse avec son pouvoir, consciemment ou inconsciemment. Il était à noter, cependant, que la jeune fille venait à peine d'arriver et n'avait adressé la parole à strictement personne, à part Rydie, bien sûr. Il lui était difficile d'imaginer que quelqu'un lui en voudrait pour rien, mais son look particulier avait parfois le don d'exaspérer certaines personnes et de lui causer des ennuis... C'était donc sans doute à cause de cela que quelqu'un dont elle ignorait totalement l'existence... tentait de la tuer ? Humm... Très peu probable, à moins qu'il n'y ait de dangereux psychopathes dans cet établissement !

Bon. Toujours est-il que la situation présente était très délicate. En effet, la demoiselle avait remarqué que Ryde, ayant reçu une bonne dose de flotte sur les épaules, ne semblait vraiment pas dans son assiette. Des cernes noires violacées apparaissaient sous ses yeux, il commençait à trembler et à avoir du mal à tenir debout tandis que de tout petits éclairs bleutés couraient sur sa peau pendant quelques secondes, puis plus rien.

*On dirait un signal d'alerte de son corps... Oh m*rde !!! Ça va pas du tout, là !*

Brièvement, l'esprit d'Arhyla hésita entre deux scénarios possibles : une surcharge du corps de son ami qui explose littéralement, rasant complètement les murs de la chambre, la propulsant en l'air comme un fétu de paille et réduisant l'internat des cas sociaux à un tas de plâtre brûlé. Elle se voyait retomber du ciel comme une poupée cassée et atterrir sur les décombres, sa dernière vision du monde étant des éclairs bleu saphir s'échappant de Ryde et lui cachant le reste du paysage. Parfait. Si elle ne meure pas sur le coup, elle restera certainement aveugle le restant de ses jours, des jours monotones dans un fauteuil roulant, chez ses parents adoptifs ou dans un hôpital pour handicapés... Mieux valait mourir...

Sinon, Ryde pouvait aussi s'effondrer et crever, tout simplement, sans faire de dégats autour de lui. A votre avis, quel était le scénario préféré de la jeunde demoiselle ? Aucun ! Elle veut juste que personne ne meure et que tout le monde soit content, voilà tout ! Voir la mort prendre quelqu'un dans ses bras sous ses yeux la marquerait à vie et changerait sans doute complètement sa façon de penser... Peut-être ne serait-elle plus cette jeune fille joyeuse qui croque la vie à pleine dent, prête à relever tous les paris débiles et à se faire des tas d'amis... Peut-être deviendrait-elle quelqu'un de pensif et refermé, quelqu'un de beaucoup plus sombre et inquiet de voir la vie passer et le temps couler si vite, de se demander à quoi ressemblerait sa mort à elle.

Mais, heureusement, les choses ne se passèrent pas du tout comme cela. Ryde tituba jusqu'à la salle de bain, tremblant comme s'il était fiévreux. Arhyla le suivit (en gardant ses distances, de crainte que le premier scénario n'arrive mais en restant assez prêt pour le rattraper s'il tombait) et le vit prendre un sèche-cheveux, mais une étincelle le disuada de s'en servir, à cause de l'humidité. Il se contenta donc de glsser contre le mur, de prendre sa tête entre ses mains et de murmurer "Reviens... reviens...". Pendant quelques secondes, la jeune fille le regarda avec de grands yeux effrayés, paniquée à l'idée qu'il ait perdu l'esprit. A la limite de sa conscience, elle entendait encore le pion qui inscitait les retardaitaires à venir rejoindre les autres dehors dans l'ordre et le calme. Il ne lui vint pas une seule seconde à l'esprit qu'elle aussi devait y aller. Hors de question d'abandonner Ryde ! Et même pas la peine d'essayer de l'emmener avec elle à l'extérieur, il paraissait bien trop lourd pour elle ! Elle ne pourrait le porter que s'il l'aidait un peu de son côté, et pour cela, il faudrait qu'il se sente mieux. Puis, une idée lui vint :

*Son problème, c'est l'eau. Je dois le sécher à tout prix !*

Mais tout était trempé ! Comment faire ? Désespérée, la jeune demoiselle regarda autour d'elle et ses yeux trouvèrent sa grosse valise qu'elle n'avait pas encore ouverte, les évènements s'étant trop précipités pour qu'elle s'installe.

*Peut-être que...*

Arhyla croisa les doigts pour qu'elle soit assez étanche pour avoir plus ou moins "sauvé" sa serviette de bain, bondit dessus et l'ouvrit d'un geste sec. Elle envoya valser ses affaires et notant au passage qu'elles n'avaient pas subi trop de dégâts. Enfin, elle trouva ce qu'elle cherchait, Dieu merci, elle était presque complètement sèche (mit à part deux coins humides) ! Rassurée, elle retourna auprès de Ryde, qui n'avait pas bougé, s'agenouilla et entreprit de le sécher, en commençant par les cheveux, puis le visage et les épaules, en prenant garde à ne pas le frotter trop fort.

*Le pauvre, ses vêtements sont trempés...*

Et voilà ! Maintenant, elle songea qu'il fallait peut-être qu'elle lui enlève au moins son haut pour qu'il sèche plus vite... Mais son instinct lui dicta de ne surtout pas faire cela, au risque qu'il interprète mal ses intentions et qu'il ne réplique violemment. La seule chose à faire était de lui demander son avis. Mais elle ne se voyait pas du tout lui demander s'il avait envie de se déshabiller ! Elle n'en avait pas l'air mais, question relation filles-garçons, Arhyla était très réservée. Avoir de bons amis garçons lui suffisait et déjà, le simple fait d'être à genoux en train de sécher le visage d'un garçon un peu sonné qu'elle connaissait à peine dans un dortoir désert la mettait un peu mal à l'aise. Ne restait alors qu'un seul truc :

"Ça va, Ryde ? Tu te sens mieux ?"

Si c'était non, alors elle lui demanderait de mettre sa pudeur de côté, si c'était oui, elle supposait qu'il pourrait faire avec ses vêtements mouillés et elle l'emmènera dehors rejoindre les autres élèves et les pions qui devaient être en train de passer l'appel. La jeune fille fut surprise de constater qu'elle redoutait et espérait autant les deux réponses. Quelque part, elle n'avait pas envie de retourner auprès des autres et voulait rester avec Ryde, mais d'un autre part, elle avait peur de cette intimité soudaine et voulait fuir cet endroit pour méditer à ce qu'elle ressentait, qui était étrange et inédit pour elle. Jamais elle n'avait eut à se mettre dans cette situation, avec aucun de ses amis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite nouvelle aux cheveux verts à Larkhill !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L A R K H I L L :: L A R K H I L L - Intérieur :: 
* Deuxième Niveau - Aile Gauche
 :: Chambre de Ryde Reynolds, Alice Moskovitz & Arhyla Weleste
-
Sauter vers: